Le chef d’orchestre du Horoya Band se sent las : « Michel Kamano a été revoqué en plein midi pour avoir écrit à Sidya de ne pas toucher au Club de La Minière… »

Des heures après la remise officielle de l’ex-résidence de Sidya Touré, ancien Premier ministre et président de l’UFR au quartier de La Minière, au Bureau Guinéen du Droit d’Auteur (BGDA), Elhadj Mohamed Lamine Camara, chef d’orchestre du Horoya Band National qui réclame ce domaine depuis 25 longues années a accordé une interview à notre rédaction ce jeudi 4 août dernier.

« En complicité avec Alpha Ousmane Diallo qui était ministre de l’Habitat, ils ont envoyé un bulldozer avec 4 camions de la CMIS pour nous déloger vers la fin de l’année 1996. À l’époque, c’est Michel Kamano qui était ministre de l’Information et de la Culture. Il avait écrit à Sidya Touré pour dire de ne pas toucher, j’ai encore la lettre. Et 3 jours après avoir écrit à Sidya Touré, on l’a révoqué de ses fonctions. C’était un vendredi en plein midi et on l’a remplacé par le vieux Mongo »

Fatigué par l’âge et les multiples combats depuis 1996 avec l’État mais aussi avec des particuliers, pour récupérer le siège du Horoya Band National appelé dans les temps le Club de la Minière [entre 1972-1996] avant de tomber dans les mains de Sidya Touré jusqu’au lendemain du putsch du 5 septembre 2021, le chef d’orchestre du Horoya Band a laissé entendre au micro de Mediaguinee que « le Guinéen est trop méchant, nous ne sommes pas unis » 

Désormais, Elhadj Mohmed Lamine Camara s’en remet à la volonté de Dieu, qu’il s’arrête, qu’il s’en lave les mains sur cette affaire de la Minière parce que tout le monde est contre le Horoya Band National depuis la mort du président Sékou Touré, dit-il. 

« Je ne sais pas quel est le filon très sincèrement, sinon on a engagé les dossiers partout même auprès de l’Agent judiciaire de l’État et au niveau du Secrétariat de la Présidence mais par miracle je ne sais pas quel a été le jugement de ça. Parce que depuis que nous avons eu le Club de la Minière c’est la lutte là qui s’est toujours levé contre  nous. Même Sidya Touré [l’ancien Premier ministre ndlr] ne peut pas nier qu’il ne venait pas voir le Horoya Band là-bas. Tous les soirs entre 17h et 18h quand Sidya Touré vient de Boké et de Boffa, il venait là-bas avec ses enfants et il payait du jus pour eux. C’est à partir de ça qu’il a repéré le coin… », a-t-il rappelé. 

Poursuivant, Elhadj Mohamed Lamine Camara est  revenu sur comment ils ont été délogés de force au Club de la Minière avec la complicité de l’ancien ministre de l’Habitat en 1996.

« On a quitté une tournée et le lendemain c’était la nomination du Sidya Touré. Donc, en complicité avec Alpha Ousmane Diallo qui était ministre de l’Habitat, ils ont envoyé un bulldozer avec 4 camions de la CMIS pour nous déloger vers la fin de l’année 1996. À l’époque, c’est Michel Kamano qui était ministre de l’Information et de la Culture. Il avait écrit à Sidya Touré pour dire de ne pas toucher, j’ai encore la lettre. Et 3 jours après avoir écrit à Sidya Touré, on l’a révoqué de ses fonctions. C’était un vendredi en plein midi et on l’a remplacé par le vieux Mongo », révèle-t-on.

« Moi, l’affaire de la Minière je m’en lave les mains, j’ai lutté pendant 25 ans, sous tous les gouvernements qui se sont succédé de feu général Lansana Conté à Moussa Dadis Camara, à Alpha Condé et à l’actuel gouvernement… Tout le monde est contre le Horoya Band depuis la mort de Sékou Touré… »

Sur la question de savoir si le Horoya Band National va poursuivre le combat, Elhadj Mohamed Lamine Camara a répondu en ces termes: « La bataille-là, j’ai fait 25 ans dedans, je me suis trop battu. J’ai le stress maintenant. Avec mon âge-là, je ne veux plus aller avec ça. Tout ce temps c’est la lutte, lutte contre l’État, lutte contre des individus. Donc si je ne fais pas attention ils vont me tuer. Moi, l’affaire de la Minière je m’en lave les mains, j’ai lutté pendant 25 ans, sous tous les gouvernements qui se sont succédé de feu général Lansana Conté à Moussa Dadis Camara, à Alpha Condé et à l’actuel gouvernement. Donc que ce que moi je cherche personne n’en parle. Tout le monde est contre le Horoya Band depuis la mort de Sékou Touré… »

Mamadou Yaya Barry 

622 26 67 08 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.