Le CNRD interdit les sirènes et reduit la garde des cadres et officiers généraux

Lieutenant Colonel Mamady Doumbouya, head of the Army’s special forces and coup leader, waves to the crowd as he arrives at the Palace of the People in Conakry on September 6, 2021, ahead of a meeting with the Ministers of the Ex-President of Guinea, Alpha Conde. - Lieutenant Colonel Mamady Doumbouya, the leader of the latest coup in Guinea, is a highly educated, combat-hardened soldier who once served in France's Foreign Legion. Doumbouya's special forces on September 5, 2021 seized Alpha Conde, the West African state's 83-year-old president, a former champion of democracy accused of taking the path of authoritarianism. (Photo by CELLOU BINANI / AFP)
Print Friendly, PDF & Email


A compter de ce mardi, il est interdit dans la circulation en république de Guinée, les sirènes, exceptés les véhicules médicalisés et celui du président de la république. Également, la réduction de la garde et du dispositif d’escorte. C’est une décision rendue publique ce mardi à la télévision nationale par le CNRD dirigé par le colonel Mamady Doumbouya. 
“A compter de ce mardi 14 septembre, il est interdit cette pratique dans la circulation de certains cadres, officiers généraux de l’armée, de haut commandement de la gendarmerie nationale, de la  police, de l’armée de terre, de l’armée de mer, de l’armée de l’air, du corps des conservateurs de la nature et de la protection civile ce sont: la réduction de la garde et du dispositif au strict prescription du statut général et particulier dans l’armée. Interdiction des sirènes, exceptés les véhicules médicalisés et celui du président de la république. La direction nationale de la police routière et la coordination nationale de la gendarmerie sont tenues de l’application correcte du présent communiqué”, a fait savoir le communiqué lu par le porte-parole du CNRD, colonel Amara Camara. 
Elisa Camara

 +224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.