Le collectif des membres du CNT, membre de la CODECC félicite Alpha Condé, condamne ”les discours va-t-en-guerre”

Print Friendly, PDF & Email

Dans une déclaration dont copie a été transmise à Mediaguinee, le Collectif des membres du CNT (Conseil national de la transition), membre de la CODECC a félicité le président Alpha Condé pour sa réélection et condamné les discours va-t-en-guerre. Déclaration…

Le Collectif des membres du CNT, membre de la CODECC, condamne avec la dernière énergie les récentes violences sociales intervenues suite à l’auto-proclamation d’un des candidats à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, bien avant la fin des opérations de compilation et de centralisation des bulletins de votes sur l’étendue du territoire national par la Commission Electorale Nationale Indépendance (CENI).

La tragédie qui en a résulté apparemment préméditée, rime avec le terrorisme tel que défini aujourd’hui par toutes les institutions internationales spécialisées en la matière. Cette subversion ainsi perpétrée a causé d’énormes destructions des biens publics et privés ; des tueries de civils et des agents des forces de défense et de sécurité, des assassinats ciblés qui, au demeurant, resteront gravés à jamais dans la mémoire collective de notre pays.

Une sagesse de chez nous enseigne que : « Seul le riverain d’un fleuve en connait véritablement la profondeur ».

À ce titre, le Collectif des membres du CNT, membres de la CODECC, voudrait retenir l’attention des dirigeants guinéens, sur la place de la Guinée, notre pays, dans une la sous-région ouest-africaine en proie à une insécurité grandissante dont les conséquences n’épargnent personne.

Des groupes d’intellectuels guinéens, particulièrement virulents dans la diaspora, comme à l’intérieur, utilisent l’internet pour saper les fondements des droits de l’homme et exacerber les relations entre les communautés.

Nombre de ces sites internet que les Ministères en charge de la Sécurité et de la défense des pays, le Haut- Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme doivent inclure dans leurs études. Il s’agit des sites à tendances ethniques et djihadistes en France, en Suisse, en Allemagne, en Belgique, en Angleterre, en Espagne comme au Portugal créés et animés par des guinéens. Ceux-ci légitiment intellectuellement l’incitation à la haine ethnique, le racisme et l’intolérance. Cela relève fondamentalement de la Cybercriminalité et du cyber terrorisme.

Le Collectif des membres du CNT, membres de la CODECC, rappelle par ailleurs qu’il relève d’une incohérence pathologique de participer à une compétition dans laquelle on clame haut et fort ne absolument reconnaitre ni les règles du jeu, encore moins le rôle des acteurs clefs. Une telle participation qualifiée par ailleurs de malsaine, pourrait provenir d’une volonté conséquente et manifeste de poser des actes allant dans le sens de la déstabilisation de la République et l’instauration d’un chaos social aux conséquences imprévisibles.

Or, il n’appartient à aucun Guinéen, de l’intérieur comme de l’extérieur, de contribuer à l’effondrement social de notre pays pour satisfaire des appétits sordides du pouvoir. Il est tout aussi important de rappeler que la République de Guinée souveraine, une, et indivisible, qui a contribué à la libération de nombres de grands pays africains du joug colonialiste, au prix du sang, ne recevra jamais, une injection de qui que ce soit dans la direction des affaires qui relèvent de sa stricte compétence. Les problèmes guinéens seront réglés par les guinéens.

Le Collectif des membres du CNT, membres de la CODECC, attire sans cesse l’attention des dirigeants de la République sur les Impacts négatifs de la corruption sur la jouissance effective des citoyens à leurs droits.

Les audits et les sanctions subséquentes doivent être menées avec intelligence sans parti pris politique, ethnique ou régional aux fins de moraliser la gestion des biens publics et de contribuer à l’ancrage d’une culture de redevabilité. Pour y arriver, force doit rester à la loi non aux conciliabules qui sont source de récidives et de disparition de l’Etat de droit.

Le Collectif des membres du CNT, membres de la CODECC, félicitent le Premier président de la Quatrième République pour sa brillante élection à la magistrature suprême de notre pays.

Il s’agit donc pour nous, dans le cadre de la quatrième République, de saluer les engagements renouvelés du Président de la République portant notamment sur :

la réhabilitation et la récupération du patrimoine historique, foncier bâti et non bâti, le patrimoine culturel, environnemental, etc.;

la revitalisation de la colonne vertébrale économique de la Guinée par le développement des infrastructures notamment celles liées aux activités minières, la promotion de l’agroalimentaire, les arts et la culture, la recherche scientifique, la révolution numérique, etc.

l’engagement résolu dans dynamique de la paix, la concorde et l’unité nationale.

Le Collectif des membres du CNT, membres de la CODECC, demande à tous ceux qui prennent la parole en public, notamment à travers les réseaux sociaux d’inscrire leurs raisonnements et leur conduite dans la dynamique de la paix.

La guérison de la Terre-mère par la parole salvatrice est un impératif pour la refondation de la Nation guinéenne.

Le Collectif des membres du CNT, membres de la CODECC, encourage tous les acteurs socio-politiques qui œuvrent pour la paix à redoubler d’ardeur dans leurs nobles missions. Car « Rester silencieux face au mal, c’est assister le mal ».

Le Collectif condamne les discours va-t-en-guerre d’où qu’ils viennent et encourage à répandre la fraternité, l’unité et la solidarité entre les guinéens.

Vive la République de Guinée,

Vive les Guinéens ;

Vive le panafricanisme intégral et rénové

Conakry, le 16 novembre 2020

Le Collectif des membres du CNT

Adresse de contacts : (+224) 628.06.44.55

E-mail :      dansokoboubacardemba@gmail.com        

E-mail :      sdjely@gmail.com  (+224) 620.06.93.24

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.