Le commandant de la 4è zone militaire met en garde les fauteurs de troubles : « à N’zérékoré, les gens blaguent avec la guerre »

Print Friendly, PDF & Email

Le commandant de la 4ème région militaire de N’zérékoré, Mohamed Lamine Keïta, est sorti de son silence le jeudi dernier lors de la présentation du rapport d’enquête par la fondation OSIWA à travers  l’ONG ‘’Observatoire citoyen pour la justice et la paix’’ sur les événements douloureux  survenus lors du double scrutin référendaire et législatif du 22 mars 2020 qui ont fait des dizaines de morts et des dégâts incalculables dans la ville.

Prenant la parole pour la circonstance, l’officier est revenu tout d’abord sur les conséquences de la guerre avant de menacer les fauteurs des troubles en ces termes: « à N’zérékoré, les gens blaguent avec la guerre, ils ne connaissent pas les conséquences. Sachez qu’une seule balle seulement que nous  utilisons pour instaurer la paix à travers le  couvre-feu coûte cher. Une balle coûte 50 dollars. Pensez-vous que ça ne peut pas développer un pays ou une région ? Mes chers frères, essayons de tirer les leçons. Qu’est-ce que les tueries nous ont apporté ? Rien absolument rien. Après vous vous regardez dans les yeux. Tu as tué mon fils, l’autre a tué mon oncle. Pour l’amour de Dieu, essayez de revenir à la raison.  Abandonnez tout ça, vous êtes des frères. Nous, on va imposer la paix. Ça, je vous le dis, rien ne se passera. La ville est cadrée, ce n’est pas possible, tu ne te remueras pas ici. Celui qui tente, vous allez nous voir sur la route, c’est clair. On n’est pas là pour faire du mal à quelqu’un. Depuis que les évènements ont commencé, personne ne dira qu’un militaire a tué quelqu’un ou blessé quelqu’un. En tout cas, depuis que moi je suis là. Je n’accepterai pas ça mais en tout cas on te corrigera. Il y a une manière de te corriger. Tu fais, on va te mater, c’est clair. », a menacé  Mohamed Lamine Kéita, commandant de la 4ème région militaire de N’zérékoré.      

Une sortie qui  intervient à un moment  où la plupart des ténors  représentant les partis politiques de l’opposition sont condamnés, avec sursis par le tribunal de première instance de N’zérékoré, dans le dossier des violences électorales du double scrutin. Et comme si tout cela ne suffisait pas, bon nombre de responsables de l’antenne FNDC de N’zérékoré ont fini par rejoindre le parti au pouvoir.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

Tel: 621-94-17-77

1 Commentaire
  1. Siriki 3 mois il y a
    Repondre

    La Guinée est vraiment un pays à part ; un pays où les autorités n’ont pas honte de mentir !!
    Comment une simple balle 7,62×39 de AK 47 peut coûter 50 dollars US !! Lol !!
    Si c’était vrai, beaucoup de guerres en Afrique n’auraient jamais eu lieu ; notamment celles que mènent actuellement les Djihadistes au Mali, au Burkina et au Niger.
    Sur le site web de l’armurerie LAVAUX France, une boîte de 1000 cartouches coûte 356,95 € ; soit, 0,35 €/balle ; ou environ 1/4 dollar la balle de Kalachnikov ; et non 50 US $ !!
    Les industriels chinois de l’armement ont même des prix de gros, encore plus bas !!
    Cette déclaration est donc puérile. Au lieu de vouloir effrayer la population de Nzérékoré, ce général ferait mieux de demander à ses soldats de ne pas envahir des territoires dans les pays voisins (cas de Kpeaba en Côte-d’Ivoire et Yenga en Sierra Leone). La Guinée n’a pas les moyens de faire la guerre contre un État voisin !!
    Sacrée Guinée ; le Président ment, les ministres mentent ; et mêmes les généraux se mettent aussi à mentir !!
    Merci.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.