Le curé de Labé sur le carême : « même si je me prive du repas, si mon cœur est rempli de haine, mon carême est nul »

Print Friendly, PDF & Email

À l’instar de leurs coreligionnaires de Guinée, les fidèles chrétiens de Labé ont débuté ce mercredi 17 février 2021, le carême. Rencontré à la paroisse Notre Dame Le Mont Carmel de Labé, le curé nous a confié que cette année, l’accent est mis sur la liberté, la responsabilité des fidèles. 

« Depuis hier s’ouvre une période privilégiée, 40 jours de carême. Nous avons commencé le carême hier mercredi, par le mercredi des cendres. 17 h 00, nous avons fait la messe, les fidèles étaient massivement mobilisés pour célébrer le mercredi des cendres. Jésus Christ nous a donné hier les trois piliers de notre religion: il y a l’aumône partagée avec les autres, ensuite il y a la prière et enfin le renoncement qu’on peut appeler jeûne. Jésus-Christ insiste aujourd’hui sur la discrétion. Au niveau de l’Eglise catholique, nous mettons l’accent sur la liberté. On responsabilise les fidèles », explique le père Apollinaire Kokoly Kolié.

Dans la foulée, le curé rappelle que le jeûne chrétien, c’est le cœur. « Le carême, c’est le cœur. Même si je me prive du repas, si mon cœur est rempli de méchanceté, de haine, mon carême est nul et non avenu », a fait remarquer le premier responsable de l’Eglise catholique, Notre Dame Le Mont Carmel de Labé. 

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé. 

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.