Le général Konaté dans le bourbier libyen de Benghazi : invité du maréchal Haftar ?

Print Friendly, PDF & Email

L’ancien président guinéen de la transition a repris les airs. Le général Sékouba Konaté après ses bobos en France a atterri en fin de weekend dernier dans le bourbier libyen de Benghazi, contrôlé par le maréchal Khalifa Haftar, la grande métropole de l’Est, d’où est partie la rébellion sanglante contre Mouammar Kadhafi.

Selon des proches du général Konaté, l’ex-numéro 3 du CNDD, la junte qui a pris le pouvoir en décembre 2008 en Guinée a rencontré les plus hautes autorités du pays, notamment le Premier ministre de cette partie frondeuse de la Libye.

Sékouba Konaté a également fait des visites dans les camps de détention des migrants. Là, confient des proches de Konaté, il était venu s’enquérir du quotidie de ses frères africains subsahariens et autres refugiés, parmi lesquels de nombreux guinéens candidats à la traversée de la Méditerranée pour rejoindre l’Europe.

Focus de Mediaguinee

 

 

1 Commentaire
  1. CONDÉ ABOU 10 mois il y a
    Repondre

    Sans avoir la moindre prétention pour porter un jugement quelconque sur l’initiative du Général Sékouba Konaté en Cyrénaïque (Est Libyen), je crois qu’il serait souhaitable que vous entriez en contact directement avec lui, pour mieux comprendre ses intentions et ses projets politiques en venant à Benghazi chez le Général Aftar. Pourquoi ?

    Existe-t-il un Etat qui fonctionne aujourd’hui en Libye ? Pratiquement non. Les milliers de migrants Africains qui y sont, se trouvent dans quelle situation ? Les groupes armés continuent-ils de les vendre ou de les maintenir en esclavage ?

    elon la Presse internationale, l’Union africaine organise une réunion ce Dimanche 7 Juillet à Niamey sur la situation humanitaire et sécuritaire en Libye. Le 5 Juillet dernier, le Conseil de sécurité de l’ONU appelait à un “cessez-le feu urgent”. Le pays est en proie au chaos politique indescriptible depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011. Voilà le sombre tableau du chaos Libyen.

    Les Nations Unies, l’Union Européenne et certains grands pays qui soutiennent à bout de bras et de résolutions le ‘’Gouvernement’’ de Tripoli, ont-ils la solution dans ce conflit interminable en Libye ? Non.

    Le Gouvernement de Tripoli dirigé par Fayez Al-Sarra, reconnu par la Communauté internationale et qui ne contrôle pourtant qu’une toute petite partie du territoire Libyen, a-t-il les forces et la solution dans ce pays, objet de toutes les convoitises régionales ? Pas du tout. Et pourquoi, exclure le Général Aftar et ses milliers de combattants armés et soutenus par l’Egypte, l’Arabie Saoudite et leurs puissants alliés du Golfe Arabe ?

    Bien au contraire, personne ne sait où va la Libye et ses tribus qui s’entre-déchirent, notamment en ce qui concerne le retour de la paix dans cette région, le contrôle de la manne pétrolière et gazière, et la cruciale question des milliers de migrants, qui croupissent dans les prisons un peu partout sur le territoire Libyen.

    Tripoli a le soutien de plusieurs pays, notamment la Turquie dont la presse dit qu’elle continue de lui livrer les armes, alors que le Général Aftar installé à Bengazi la frondeuse depuis le temps du Colonel Mouammar Khadafi, a tout le soutien de l’Egypte, et de ses alliés du proche Orient, Arabie Saoudite en tête.

    Conclusion :

    Personne au monde, n’a la solution aujourd’hui dans le chaos Libyen.
    Il serait souhaitable dans ces conditions, d’écouter le Général Sékouba Konate sur ses intentions, et espérer qu’il puisse coordonner son initiative avec le Gouvernement Guinéen, la CEDEAO et l’Union Africaine.

    Au risque d’être considéré comme un déstabilisateur dans la crise politique interminable de la Libye, et d’être isolé par les organisations internationales. La solution dans cette crise n’est pas du tout militaire à mon avis.

    Le Général Sékouba Konaté, pourrait-il intervenir pour sauver les milliers de migrants Africains actuellement perdus dans le chaos politique Libyen et dont l’Union Africaine et les Nations Unies sont incapables de garantir la protection, la libération et le retour dans leur pays ?

    Wait and see, mais il ne faudrait pas de mon point de vue, rejeter en bloc, l’initiative politique du Général Sékouba Konaté auprès du Général Khalifa Aftar, l’homme fort de la grande région orientale de Bengazi et des tribus de l’Est Libyen.

    Il serait souhaitable de chercher à interviewer et écouter le Général Sékouba Konaté pour mieux comprendre son projet politique en Libye. Ce serait probablement une excellente chose.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!