Le général Nouhou Thiam a passé l’arme à gauche, ce dimanche

Print Friendly, PDF & Email

L’ancien chef d’état-major général des armées sous la transition le général Nouhou Thiam est décédé dimanche à Conakry des suites de maladie.

Ce proche de l’ex-président guinéen de la transition le général Sékouba Konaté avait été arrêté en juillet 2011 suite à l’attaque du domicile privé du président Alpha Condé à Kipé, en haute banlieue de Conakry et inculpé des faits désertion. Il sera finalement libéré en mars 2016 après avoir été condamné avec cinq autres militaires à la peine passée en prison et à un franc symbolique.

Des mois après, le général Nouhou Thaim et l’ancien gouverneur de Conakry Sékou Resco Camara sont poursuivis pour des faits d’actes de tortures qui remontent en octobre 2010 à Conakry. On leur reprochait d’avoir arrêté des jeunes dans les quartiers de l’opposition accusés d’avoir caillassé le cortège du général Sékouba Konaté, alors président de la transition.

Malade, le défunt s’était fait très discret à sa sortie de prison. Lors de ses rares apparitions, le gal Nouhou avait toujours ses yeux cachés derrière ses lunettes.

Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!