Le gouverneur de Labé confirme la fermeture de BTA fm : ‘’la radio a violé la consigne du chef de l’Etat’’

Print Friendly, PDF & Email

Le gouverneur de la région administrative de Labé a confirmé à Mediaguinee avoir ordonné la fermeture de la radio privée BTA fm pour avoir manqué à l’instruction du chef de l’Etat qui a demandé à ne pas tendre le micro au syndicaliste Aboubacar Soumah.

Selon Saadou Keïta, la radio a passé une intervention du syndicaliste Soumah, tête de liste du mouvement de grève des enseignants.

« Suite au discours du chef de l’Etat, il l’a dit, tout le monde l’a entendu, toute radio qui fait passer la voix du [syndicaliste Aboubacar] Soumah je vais la fermer. Et ça été rediffusé hier encore, tout le monde est bien informé. Ce matin, BTA a fait passer la voix de Soumah avec des commentaires extraordinaires. Si tu t’attaques même au chef de l’Etat dans ces commentaires, ça veut dire que tu te moques de lui. Nous, nous pensons que suite aux instructions du chef de l’Etat, chacun devrait s’abstenir de faire le contraire.  J’ai appelé Bah Thierno Amadou, le PDG qui est à Pita, lui-même il était meurtri. Il a vérifié et trouvé que c’est effectif. J’ai appelé Saïdou, un journaliste de la radio qui m’a dit que c’est un stagiaire qui a rediffusé une émission faite depuis samedi dernier. J’ai dit : diffuser ou rediffuser, la voix est passée. J’ai dit à Thierno Amadou, il faut arrêter toutes émissions jusqu’à ce qu’on ait d’autres instructions »

 Tidiane Diallo, correspondant à Labé

623096662

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.