Connect with us

International

Le grand pèlerinage musulman à La Mecque toujours plus connecté

Published

on

Applications “intelligentes”, corans sur tablettes et gadgets pieux: le grand pèlerinage à La Mecque accélère sa mutation technologique entamée il y a quelques années et se projette de plus en plus comme un événement religieux 2.0.

Au sommet du mont Arafat, de nombreux pèlerins se sont recueillis samedi les yeux rivés sur les versets coraniques affichés sur leurs smartphones ou tablettes qui ont remplacé les livres religieux.

“Bien sûr que je lis le coran sur mon téléphone (…) c’est beaucoup plus simple”, confie Ahmad Salim, un enseignant égyptien de 46 ans venu en Arabie saoudite pour ce pèlerinage qui est un des cinq piliers de l’islam.

Pour la première fois cette année, la 5G (5e génération de standards pour réseau mobile), une technologie permettant de faire circuler plus rapidement de grands volumes de données, a été déployée à La Mecque (ouest) et ses environs.

Les entreprises de télécommunications Zain et Nokia ont, dans la foulée, annoncé une “démonstration de réalité virtuelle avancée” pour “permettre aux visiteurs de faire l’expérience du hajj à distance, comme s’ils y étaient”, la 5G pouvant transmettre “des flux vidéo 360 degrés de haute définition” en temps réel.

De nombreux pèlerins rivalisent de selfies jour et nuit et ne manquent pas de partager de multiples vidéos de leur pèlerinage avec leurs proches restés au pays.

Près de 2,5 millions de fidèles venus du monde entier sont venus effectuer le hajj cette année.

La technologie permet aussi de faciliter la logistique pour ce qui est un des plus grands rassemblements au monde.

Le ministère saoudien du hajj envoie quotidiennement aux fidèles des textos prodiguant toutes sortes de conseils.

Une panoplie d’applications propose depuis quelques années d’aider les fidèles venus des quatre coins du monde à trouver leur chemin, obtenir des soins médicaux d’urgence ou suivre les rites sans encombres.

Grande nouveauté cette année, la dématérialisation de tous les visas hajj, délivrés pour la première fois en ligne sans passer par les consulats. Une personne habitant dans un village ou une ville n’ayant ni consulat ni ambassade saoudienne, n’a plus besoin de se déplacer et peut faire la demande par internet puis imprimer son visa.

“C’est une réussite”, estime un responsable du ministère du hajj, Hatem ben Hassan Qadi.

“C’est très pratique, surtout pour ceux voyageant en famille”, confirme le Jordanien Abderrahmane Shdaifat, 44 ans, qui accomplit le hajj pour la première fois.

– “Facilite le hajj” –

Mais c’est surtout l’amélioration de la sécurité qui focalise le plus l’attention des ingénieurs et pouvoirs publics. Ils planchent sur des solutions informatiques capables de prévenir les drames qui ont marqué le hajj dans le passé, comme en 2015 quand un mouvement de panique avait coûté la vie à quelque 2.300 fidèles.

Depuis cette bousculade meurtrière, la pire de l’histoire du hajj, les autorités équipent aussi des pèlerins d’un bracelet électronique stockant leurs données personnelles. L’initiative est en phase de généralisation.

“Toutes les données y sont stockées, un peu comme une carte d’identité. Si tu ne sais ni lire ni écrire et que tu te perds en chemin, tu peux le montrer à n’importe qui et il t’aidera à trouver ton adresse. La technologie facilite le hajj”, estime Sami Abdelaziz, un pèlerin saoudien de 37 ans, casquette vissée sur la tête.

“Si un pèlerin s’égare, son groupe pourra connaître sa position. C’est très utile”, abonde le Jordanien Abderrahmane Shdaifat qui s’abrite sous un parapluie en raison de fortes pluies qui se sont abattues lundi sur la vallée de Mina, près de La Mecque, où les pèlerins étaient rassemblés.

Abderrahmane Shdaifat montre un deuxième bracelet qu’il porte au poignet et qui donne accès au métro reliant les différentes sites du pèlerinage autour de La Mecque.

Et puis, assure l’Egyptien Ahmad Salim, “quasiment tous les pèlerins ont” un gadget appelé alarme ou réveil islamique, qui sonne l’heure des cinq prières quotidiennes.

AFP

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités
  • Angela Merkel à Auschwitz, un message à l'antisémitisme 6 décembre 2019
    L'ancien camp de concentration d'Auschwitz incarne l'horreur de l'extermination des juifs planifiée et exécutée par le régime nazi. Pour Angela Merkel, chacun devrait se sentir en sécurité en Allemagne et en Europe.
  • Emmanuel Macron et la présence militaire française au sahel 6 décembre 2019
    Au menu : la démographie en Afrique. Egalement, la sortie président français Emmanuel Macron en marge du sommet de l’Otan, invitant les présidents des pays du G5-Sahel à Pau en France, est commentée dans la presse.
  • RDC : l’armée nie être complice des ADF 6 décembre 2019
    Le porte-parole de l'armée congolaise considère l'hypothèse d'une complicité "impossible". Un rapport de mai 2015 des Nations unies évoquait pourtant une " ample collusion » entre les FARDC et les ADF. 
  • Les Nigériens agacés par la convocation d'Emmanuel Macron 6 décembre 2019
    Pour entendre leurs positions sur les appels au départ des forces françaises, Emmanuel Macron a convoqué les dirigeants africains du G5 Sahel en France. Mais les propos du chef de l'Etat français passent mal au Niger.
  • Emmanuel Macron jette une pierre dans le G5 Sahel 6 décembre 2019
    Le président français exige des chefs d'Etats du G5 Sahel, une clarification de leur soutien à la présence militaire française sur leur territoire. 
  • Mauricio Pochettino n'est pas dans le plan du Bayern 6 décembre 2019
    Le Bayern travaille en coulisse pour choisir un nouvel entraineur sur le long terme. Libre de tout contrat, l'Argentin Mauricio Pochettino n'est pourtant pas dans le viseur du club champion d'Allemagne
  • Bayern Munich: Mauricio Pochettino n'est pas envié par le club 6 décembre 2019
    Le Bayern travaille en coulisse pour choisir un nouvel entraineur sur le long terme. Libre de tout contrat, l'Argentin Mauricio Pochettino n'est pourtant pas dans le viseur du club champion d'Allemagne.
  • RCA : le comité de suivi du processus électoral contesté par l'opposition 6 décembre 2019
    A un an des échéances électorales en Centrafrique, un comité stratégique d’appui au processus électoral a été créé par le gouvernement et cela malgré l’existence de l’Autorité nationale des élections (ANE).
  • Menace de boycott sur la présidentielle en Algérie 5 décembre 2019
    L’élection présidentielle du 12 décembre est peut-être la plus difficile du pays. Les opinions pour et contre sont dans un face-à-face inattendu et seul le taux de participation pourra les départager.
  • Avec la Russie, le baton et la carotte 5 décembre 2019
    Les services secrets russes sont accusés de mener des activités douteuses depuis le territoire de plusieurs pays européens. La presse souhaite alors la fermeté tout en gardant le contact avec Moscou sur certains sujets.
  • Une affaire Skripal façon allemande 5 décembre 2019
    Deux employés de l'ambassade russe à Berlin déclarées personae non grata pour ne pas assez coopérer dans une enquête sur un meurtre commis en Allemagne, qui pourrait avoir été commandité en haut lieu.
  • Nouvelle arrestation d'un militant des droits de l'Homme au Tchad 5 décembre 2019
    D'abord interpellé pour diffamation, Mahamat Nour Ahmat Ibedou est désormais accusé de meurtre et tentative de meurtre. A N'Djamena, comme dans la diaspora, des voix s'élèvent pour dénoncer cette nouvelle arrestation.
  • "Il n'y a pas de complot extérieur contre l'Afrique" A. Ould Abdallah 5 décembre 2019
    Alors que le sentiment anti-français croît de nouveau au sein des populations dans le Sahel, Ahmedou Ould Abdallah, ancien ministre mauritanien des Affaires étrangères, dénonce son instrumentalisation.
  • La place contestée de la Turquie au sein de l'OTAN 4 décembre 2019
    Malgré l'offensive unilatérale de l'armée turque au nord de la Syrie, Ankara reste un membre solide de l'OTAN.
  • Existe-t-il une complicité entre l'armée congolaise et les rebelles ADF ? 4 décembre 2019
    Le spécialiste des questions de sécurité Boniface Musavuli estime que les ADF actuels, accusés du massacre de centaines de civils, agiraient grâce à la complicité de certaines unités des FARDC.
  • L'OTAN en quête d'objectifs communs 4 décembre 2019
    Malgré la signature d'une déclaration finale, l'heure n'était pas à la fête au sommet des 70 ans de l'OTAN à Londres.
  • Tchad: un ex-Premier ministre incarcéré pour corruption 4 décembre 2019
    L’ancien Premier ministre Kalzeubé Payimi Deubet, secrétaire général de la présidence, est accusé de complicité d’escroquerie, d’abus de fonction et de tentative de détournement des deniers publics. Il a été incarcéré.
  • L'Allemagne attendue sur la crise anglophone au Cameroun 4 décembre 2019
    Le conflit dans les régions anglophones a forcé plus de 700.000 personnes à fuir leur domicile et fait plus de 3.000 morts. Après l'échec du dialogue national, la résolution de la crise pourrait venir de l'extérieur.
  • "La soumission n'est pas un choix pour moi" 4 décembre 2019
    Ce 4 décembre, la fondation Right Livelihood remet son prix 2019, souvent surnommé "prix Nobel alternatif". Cette année, le jury a choisi quatre militants pour être lauréats, parmi lesquels Aminatou Haidar.
  • PL : Manchester City ne lâche rien 4 décembre 2019
    Les Citizens se sont largement imposés à Burnley (1-4) et reviennent à huit points de Liverpool, qui affronte ce soir Everton dans le derby.