Le groupe WILPF Guinée officiellement lancé à Conakry

Print Friendly, PDF & Email

La ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (en anglais WILPF) compte un nouveau membre. Il s’agit du groupe WILPF Guinée. Il a été officiellement lancé ce lundi, 15 novembre à l’hôtel Atlantic View, à Conakry.
A l’image de WILPF international, le groupe WILPF Guinée va œuvrer dans la défense des droits des femmes, pour la paix, la justice sociale et la prévention des conflits.
Dans son allocution de lancement officiel, la présidente du groupe WILPF Guinée a souligné les domaines d’intervention de son ONG.
« Depuis le 22 septembre, le conseil international de WILPF a examiné et approuvé notre candidature pour faire partir de la grande famille WILPF. Aujourd’hui, nous sommes heureuses de procéder au lancement officiel le groupe WILPF Guinée. Il y a un nouveau membre dans le mouvement féministe pour la paix. WILPF est l’ONG idéale pour les questions de paix, de justice sociale, de prévention des conflits. La sécurité des femmes, la défense de leurs droits, la préservation de leurs libertés et la prise en compte de leur singulière manière de règlements de conflits sont des arguments en faveur de WILPF international », à déclaré Mabinty Soumah, la présidente de WILPF Guinée avant de se pencher sur les perspectives : « Dans les mois à venir, le groupe WILPF Guinée compte s’impliquer énormément sur les questions électorales parce qu’il y a énormément de conflits liés aux élections. On va s’impliquer pour faire de la prévention, consolider la paix en ce qui concerne le resserrement du tissu social en Guinée. Nous comptons travailler sur l’assistance aux femmes en milieu carcéral, les femmes en conflit avec la loi notamment en matière de conseils, d’orientation ,de soutiens mais de la réinsertion socioéconomique », a ajouté Mabinty Soumah.
Le groupe WILPF Guinée a été créé à l’issue de deux jours d’échanges avec d’autres groupes à travers le continent. Selon la vice-présidente du groupe WILPF Guinée, ces échanges ont permis de s’imprégner des activités de WILPF international.
« Nous venons de clôturer deux journées bien riches et remplies de la conférence régionale du groupe Afrique qui s’est tenue virtuellement à cause de la pandémie du Covid-19. Cette conférence régionale a réuni les pays du Burkina Faso, du Ghana, de la Côte-d’Ivoire, du Sénégal, de la Sierra-Léone, du Togo, du Burundi et de la Guinée. Ces deux jours de conférence ont été riches en partage d’expériences surtout pour nous qui venons d’intégrer la grande famille WILPF international. Lors des deux jours de conférence, on nous a expliqué la vision et les objectifs à atteindre de WILPF, de la masculinité, c’est-à-dire convaincre les hommes à rejoindre le combat des femmes pour la protection de leurs droits mais aussi à amener les femmes à s’impliquer dans les prises de décision de la nation. Il a aussi été question du programme femmes, paix et sécurité c’est-à-dire ce que les femmes peuvent apporter comme contribution dans la prévention, la résolution pacifique des conflits. Nous allons procéder à des renforcements de capacité sur la résolution 1325 du conseil de sécurité des Nations Unies », a expliqué Aïssata Camara, la vice-présidente du groupe WILPF Guinée.
Selon la secrétaire générale, le groupe WILFP Guinée comprend dix (10) membres issus d’organisations de la société civile, des secteurs privé et public.
A en croire Bintou Kouyaté, le groupe WILPF Guinée sera implanté dans les prochaines semaines à travers le pays.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.