‘’Le Libéria ne doit plus régresser, le progrès de notre pays c’est avec nous et le Unity party’’ (Joseph Boakai)

C’est le siège de Unity Party à Gongotown qui a abrité le dernier jour de cette campagne qui va permettre aux Libériens de choisir le successeur de Ellen Johson Sirleaf.

Devant des militants et sympathisants très engagés pour son élection à la tête du pays, le président de Unity party  Joseph Boakai, 73 ans, vice-président sortant, a pris la parole en s’adressant à cette foule en liesse.  « Nous voulons que notre pays avance et cela n’est pas possible avec le camp adverse. Le Liberia ne doit plus régresser, le progrès de notre pays c’est avec nous et le Unity Party, a expliqué le candidat Boakai qui lui n’a bénéficié d’aucune alliance d’autre formation politique comme l’on pouvait s’y attendait au lendemain du premier tour de la présidentielle. Poursuivant, il a encore évoqué les questions d’ordre économique éducatif auxquelles doivent faire face son pays.

 » Aujourd’hui, le Libéria a besoin d’un homme qui a des compétences requises pour amorcer notre économie et surtout l’éducation sans laquelle le développement d’une nation n’est possible. Et ce candidat c’est moi et vous », a-t-il fait savoir sous un tonnerre d’applaudissements de ses militants. Le tout avec des chants et danses des militants : « on veut l’éducation, on veut une économie stable. Et, ces changements ne sont faisables que par Boakai Joseph, l’homme du changement.  Interrogées sur qui les motive à soutenir le vice-président sortant Boakai, ces jeunes filles de répondre : « Georges opong Weah a été un grand footballeur certes, mais il n’a pas la compétence de développer le Liberia. C’est pourquoi d’ailleurs nous soutenons le candidat du party unity. Si le Libéria et les Libériens ont besoin de la prospérité, c’est avec Boakai ».

Depuis Monrovia, Amara Souza Soumaoro,envoyé spécial de Mediaguinee     

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire