Le maire de Coyah à propos du barrage de Friguiadi : ‘’ce n’est ni moi ni le préfet, c’est venu du haut lieu’’

Print Friendly, PDF & Email

Après la rencontre, mercredi 13 mai entre les autorités civiles et militaires à tous les niveaux, laquelle rencontre dirigée par le chef d’Etat-major de l’armée de terre le général Mohamed Diané, le barrage de Friguiadi a été délocalisé à Kouria.

Pour le maire de la commune urbaine de Coyah Abou Soumah, l’érection du barrage à Friguiadi est venue du haut lieu.

« On s’est retrouvés aujourd’hui c’est pour faire le compte rendu aux présidents de quartiers, pour leur donner d’amples informations sur la manifestation d’hier (mardi 12 mai 2020 ndlr) afin qu’ils relaient ça au niveau de la population. La mission revient à tous les élus locaux et maires de sensibiliser la population et quant aux victimes issues de la journée d’hier, de les identifier pour qu’on adresse les condoléances à leurs familles, parce qu’il y’a eu des morts qui n’étaient même pas dans la manifestation. Nous, en tant qu’autorités nous ne pouvons pas nous asseoir. Ce sont nos citoyens, nous devons partir vers eux, soulager les familles, les calmer et les encourager. L’autorité nationale est en train de réagir pour soutenir les familles des victimes et blessés. Ce n’est pas nous, le maire ne peut pas installer un barrage, ni le préfet, c’est venu du haut lieu. On ne voulait pas ça, mais le bon Dieu a voulu ainsi. On s’en remet à sa sagesse. Nous présentons nos condoléances aux familles les plus attristées », a ainsi expliqué le maire de la commune urbaine de Coyah.

Kalidou Diallo, Coyah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.