Connect with us

Politique

Le maire de Kindia qualifie le FNDC de ‘’mercenaires’’: ‘’celui qui veut marcher aille à Conakry’’

Published

on

Le maire de la commune urbaine de Kindia, chef-lieu de la Guinée Maritime, située à 135 km de Conakry est sorti de son mutisme ce jeudi, 5 décembre 2019, pour répondre au Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) Kindia qui a porté plainte contre lui hier mercredi.

Pour Elhadj Mamadouba Camara, premier responsable de la commune urbaine, “on ne porte pas plainte  contre le pouvoir et ceux qui ont porté plainte sont sérieusement malades.”

“Ceux qui ont porté plaint, ils sont sérieusement malades, on ne porte pas plainte contre le pouvoir, c’est une ironie et on ne porte pas plainte contre le maire qui a été légitimement élu. Aucune constitution ne le dit. La mairie qui représente la population de Kindia a dit qu’il n’y a pas de manifestation à Kindia, un point, un tiret et c’est tout”, tranche le maire de Kindia.

Accusé par le FNDC d’avoir pris des décisions illégales concernant les droits de manifester en République de Guinée, le maire répond que l’article 10 de la Constitution est caduque.

“Il n’y a aucun droit de manifester et ça ne se  trouve dans aucune constitution. La constitution dans la quelle l’article 10 est caduque. C’est la constitution qui a été faite provisoirement, c’est à l’image d’une délégation spéciale, elle est transitoire, elle n’est pas légitime. Donc ceux qui ont fait la constitution, c’était une constitution transitoire. Il faut qu’ils le sachent. Donc de l’article 1 à l’article 162, tout est caduque. Nous ne prenons pas ça en considération. Ce que le peuple a voté , c’est La Loi fondamentale du 23 décembre 1990 puisque cette constitution, elle est vielle de 30 ans , nous voulons la reprendre et ça c’est l’expression populaire et je suis le messager de la population de Kindia. J’ai dit que nous voulons une nouvelle constitution et jusqu’àprès demain nous sommes à ce niveau”, dit-il.

Poursuivant son intervention, le maire qualifie le FNDC de mercenaires et dit ne pas être disposé à répondre une plainte.

“Je ne répond pas aux mercenaires, ils n’ont qu’à aller là où ils veulent aller. Je dis qu’on ne porte pas plainte contre le pouvoir et que moi j’aille devant le barreau pour répondre, non! Si le procureur reçoit, ça n’engage que le procureur. Je n’ai blessé personne, je n’ai chassé personne, je n’ai tué personne, je n’ai cassé le bien de personne, j’ai dit seulement qu’on ne marchera pas à Kindia, tant que moi je suis maire et celui qui veut marcher n’a qu’à aller à Conakry mais à Kindia, on ne marche pas”, insiste le maire Mamadouba Bangoura.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités