Le mauvais état de la nationale Coyah-Kindia contraint les transporteurs à se rabattre sur la route de Forécariah

Print Friendly, PDF & Email

Le tronçon de Forécariah aurait pu être une issue favorable pour les transporteurs qui l’empruntent mais c’est un autre calvaire indescriptible pour eux. Les eaux stagnantes dans les nids de poule un peu partout en plus d’une chaussée glissante empêche les conducteurs de circuler convenablement. Parfois à des endroits, les usagers sont obligés de descendre soit pour pousser afin de traverser ou attendre un dépannage. 

Ce samedi matin du 12 septembre 2020 à 9h12 mn, un accident s’est produit dans un village de Sikhourou situé à 55 km de la commune urbaine de Forécariah. Dans son intervention, le conducteur du véhicule dit qu’il ne connaît pas assez bien cette route.

« Donc je me suis croisé avec une voiture que j’ai évitée, enfin je me suis retrouvé dans la boue et ma voiture passait de gauche à droite en glissant ainsi la voiture est tombée dans ce ravin. Il y a eu quelques blessés graves mais aucun cas de mort n’est pas à déplorer », précise-t-il. 

Mohamed Condé, correspondant à Forécariah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.