Le ministre Amara Somparé : ‘’on mettra tout en œuvre pour que le journal Horoya soit doté d’une imprimerie’’

Print Friendly, PDF & Email

Il était 10 heures ce mercredi, 30 décembre 2020, lorsque le ministre de l’Information et de la Communication, Amara Somparé, le Directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Malick Sankon et de plusieurs autres invités ont été accueillis dans les locaux du journal Horoya pour répondre à l’invitation de la direction générale dudit organe de presse.

Objectif, célébrer administrativement et par anticipation, la fin de l’année 2020 en apothéose et projeter l’avenir. Egalement, une occasion pour les cadres de ladite direction d’évoquer certaines difficultés dont souffrent le journal en matière de collecte, de traitement et la publication des informations.

Prenant la parole pour la circonstance, le Directeur général du journal Horoya, Mamady Wasco Keita a, au nom de son personnel, salué et remercié ses hôtes pour leur disponibilité à prendre part à cette cérémonie qui, selon lui, s’inscrit non seulement dans le cadre de la création  d’une ouverture entre les travailleurs de Horoya, du département sans oublier les autres directions relevant du département de l’Information et de la Communication.

« Par cette modeste cérémonie, nous avons choisi de poser un acte fort dans le but de dire merci, encore merci et toujours merci à ces femmes et hommes de HOROYA. Dans le calme, la convivialité et l’esprit d’équipe, ils ont pu atteindre malgré quelques aléas une performance inégalée depuis 10 ans. Notre équipe est arrivée, il y a deux ans à l’époque où HOROYA, le Quotidien national n’avait plus de périodicité. Car, il paraissait quand il le pouvait. Grâce à votre encadrement, vos conseils répétés, vos initiatives Monsieur le ministre, le tout soutenu par la forte volonté politique du chef de l’Etat, Pr Alpha Condé qui a mis à disposition une subvention personnelle à notre prise de service, il y a deux ans, ces femmes et ces hommes de Horoya, ont pu réaliser 226 éditions du journal pendant l’année qui finit sur 240 éditions prévues », a-t-il précisé.

Sur les acquis, il a tenu à préciser : « Qui l’aurait cru ? Qui l’aurait parié si l’on tient compte de ce manque criard de budget et la cruauté du marché avec les prix des intrants d’imprimerie qui subissent des fluctuations au gré de la balance boursière. Nous ne pouvons pas passer sous silence l’outillage technique que l’Office National de la Formation et du Perfectionnement professionnels a mis à notre disposition dès l’aube de notre prise de fonction », s’est-t-il félicité.

Poursuivant, il n’a pas manqué de magnifier son personnel en ces termes : « Ces hommes de Horoya avec grand H sont à féliciter et magnifier. Par la même occasion, nous présentons pardon à tout travailleur de Horoya que nous avons pu heurter à tout point de vue dans l’exercice de nos fonctions. Tout cela n’était pas de gaité de cœur.  En tout cas, nous nous réjouissons du fait que durant les douze mois écoulés de 2020,  je crois savoir et conclure que notre service n’a jamais connu de remous sociaux liés à la gestion du travail. »

Présent à la cérémonie, le DG de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) a réitéré son soutien indéfectible au Quotidien National Horoya. Un journal qui est pour lui, un patrimoine national qui mérite de garder le cap de parution régulière à l’image d’autres grands organes de la sous-région ouest africain et du monde.

Dans son discours réponse, le ministre de l’Information et de la communication, Amara Somparé a souhaité bonne et heureuse année 2021 à tout le personnel du journal Horoya à l’ensemble des directions relevant de son département et collaborateurs.


« L’année 2020 a causé assez de dégâts notamment, sur le plan sanitaire marqué par l’apparition du Coronavirus qui a coûté la vie à des centaines de milliers de personnes à travers le monde. Cette maladie a eu pour corollaire, des paralysies sur le plan financier entrainant ainsi le blocage de réalisation de plusieurs projets. Nous souhaitons qu’à l’occasion du nouvel an 2021, que tous ces malheurs disparaissent pour que notre pays puisse aller de l’avant », a formulé Amara Somparé.

Plus loin, il dira que ces difficultés n’ont pas empêché la dynamique direction du journal qui est selon lui, doté d’un personnel qualifié à fournir tous les efforts nécessaires pour maintenir la cadence notamment sur la régularité de la parution. Des efforts que compte redynamiser le Ministre Somparé en travaillant d’arrache pieds en relation avec la direction de Horoya pour l’obtention d’une imprimerie.

« Nous essayerons de tout mettre en œuvre pour que le journal Horoya soit doté d’une imprimerie  permettant à ce grand journal de briller comme une étoile… »

Pour rendre la cérémonie plus agréable, un petit cocktail a été partagé avec les différents invités.

Youssouf Keita

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.