Le Garde des Sceaux annonce une lutte impitoyable face aux chefs religieux qui appellent à l’intifada

Print Friendly, PDF & Email

Face à la presse avec deux de ses collègues du gouvernement pour faire le point de la situation actuelle du pays caractérisée par des scènes de violence par endroit, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Mory Doumbouya a récemment mentionné que ce ne sont pas de simples délits qui se commettent maintenant dans la cité. Mais, dit-il, des cas avérés de scène criminelle savamment et préalablement programmés pour ternir l’image de marque des institutions de l’Etat.

« Quand un responsable politique appelle à la violence ou à des scènes systématiques d’affrontement entre les communautés, il sort de son statut légal. Quand un chef religieux se dégage des contraintes religieuses pour s’enrôler dans des bandes criminelles d’attaques armées contre les services de l’Etat et les institutions, il cesse d’être un chef religieux et il sera traité comme un criminel de grand chemin. Parce que nous constatons çà et là malheureusement, des propos émanant de chefs religieux qui vont jusqu’à lancer des appels à l’intifada. C’est extrêmement grave puisque les lois de la République érigent tous ces faits et gestes au rang des infractions. Et quand c’est le cas, les tribunaux n’ont pas le choix. Au non donc du gouvernement et au nom des services de l’Etat, je donne la ferme assurance et l’engagement implacable en ma qualité de ministre de la Justice et Garde des Sceaux que les services compétents ne reculeront aucunement sur les prérogatives qui leur sont dévolues dans le cadre des poursuites de ces infractions pour que force reste à la loi. En tout état de cause, l’ordre sera rétabli… »

Youssouf Keita

+224 666487130         

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.