Connect with us

Societé

Le ministre Kourouma aux élus de Kaloum et Dixinn : ‘’nous devons travailler ensemble. Cela nous éviterait de construire aujourd’hui et détruire demain’’

Travailler main dans la main avec tous les acteurs impliqués reste de nos jours l’un des objectifs du Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire. C’est cet ordre d’idée que le ministre Dr Ibrahima Kourouma en compagnie d’une forte délégation de son département et du gouverneur de la ville de Conakry a entrepris ce mercredi 13 mars, une tournée dans les différentes communes de Conakry.

Selon lui, cette tournée a pour but de rencontrer et d’échanger avec les élus locaux et chefs de quartiers des différentes communes afin d’avoir une même vision dans le cadre du développement de Conakry.

Au terme de ce premier périple qui l’a conduit dans les communes de Kaloum et Dixinn, le ministre Kourouma a tenu à préciser : « Vous savez, le Président de la République, Pr Alpha Condé l’a toujours dit, l’une des choses importantes que nous devons faire, c’est de travailler de façon collégiale. Le Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire et le Ministère de l’Administration du Territoire sont deux Ministères qui ont une action directe sur le sol et sur les populations. Nous avons décidé, sur instruction du Président de la République et du Premier ministre, de faire en sorte que nous puissions nous rapprocher des collectivités, des élus locaux pour qu’ensemble, nous essayons de faire en sorte que tout ce qui doit servir comme action au niveau du sol ou au niveau de la population de la capitale, se fasse de façon collégiale », dit-il, avant d’ajouter :

« Nous sommes en tournée aujourd’hui au niveau des communes de Conakry pour rencontrer les élus locaux et les maires pour qu’ensemble nous essayons de voir comment est-ce que nous pouvons travailler en mettant sur pied une équipe qui puisse prendre en compte tous les problèmes qu’il y a au niveau des communes (…) Nous voulons qu’ensemble, nous puissions récupérer les domaines et les biens de l’Etat pour que toutes les actions qui doivent être faites, puissent se faire pour le bien de la population. Nous souhaitons que nous, administrateurs et vous élus locaux, que nous nous donnions la main pour que nos actions se fassent de façon concertée. Cela nous évite les actions isolées et incomprises. Parce que souvent nous entendons que c’est le maire qui a donné l’autorisation, mais l’habitat n’est pas d’accord ou c’est  l’habitat qui a donné mais le gouvernorat n’est pas d’accord, ainsi de suite. Nous devons travailler ensemble pour que cela cesse. Cela nous éviterait d’être dans un perpétuel recommencement, c’est-à-dire construire aujourd’hui et détruire demain», fera savoir Dr Ibrahima Kourouma, avant d’indiquer que tout ce qui doit être fait dans les différentes communes, doit répondre désormais à la ‘’vision Conakry vision 2040’’, un projet présidentiel.

Pour le gouverneur de la Conakry, général Mathurin Bangoura, « Cette belle initiative du Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire est à soutenir à tous les niveaux. Car, le développement de la ville de Conakry, passera forcement par les maires et leurs conseillers… ».

De son côté, Mme la mairesse de Kaloum, Aminata Touré apprécié l’initiative du ministre de vouloir aller à la  rencontre des élus. « Nous pensons que c’est une très belle initiative parce qu’il faut une concertation entre le département en charge de la Ville et les communes. En ce qui nous concerne, nous avons battu notre campagne au tour de ce projet. Donc, il faut que nous nous mettions ensemble pour démarrer les travaux. Nous envisageons de commencer le travail par le pavage. Donc, cette concertation va nous permettre de savoir de quel côté nous allons commencer notre travail », dira-t-elle.

Abordant dans le même sens, le maire de Dixinn, Elhadj Mamadou Samba Diallo, il s’est réjoui de cette démarche du ministre Kourouma, avant de mentionner : « Nous pensons franchement que cette rencontre nous a beaucoup édifiés parce qu’elle nous permet à partir d’aujourd’hui d’éviter les conflits d’attribution à la base. Je crois qu’après cette rencontre, les conflits vont s’arrêter et chacun fera ce qu’il doit désormais faire ».

Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

 

Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter