Le ministre Wright aux sages de Kindia: « J’ai été clair, la position des coordinations régionales doit aller dans le sens de renforcer l’unité et la solidarité »

Comme annoncé précédemment dans l’un des nos précédents articles, le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, accompagné d’une forte délégation, a entamé ce lundi 16 janvier 2023, une mission d’inspection et un cadre d’échange avec tous les décideurs dans l’arrière-pays. L’objectif est de s’imprégner du fonctionnement de la justice à tous les niveaux. 

Arrivé à Kindia, Alphonse Charles Wright a commencé ses activités avec un cadre d’échange avec le premier Imam de Kindia Elhadj Mamoudou Camara,  entouré de toutes les Coordinations nationales basées à Kindia et la notabilité. Les débats du jour ont porté sur les conflits domaniaux qui sont récurrents en Basse Côte, l’immixtion dans les affaires judiciaires, note-t-on. 

À en croire le Garde des Sceaux, ce qui est évocateur c’est qu’aujourd’hui c’est un véritable débat d’échange, un échange franc, direct, sincère qu’ils ont eu avec des sages, mais ce qu’il faut noter,  la parole reviendra avec tous les citoyens de Kindia pour qu’ils disent ce qui ne va pas pour leur permettre de déterminer la feuille de route du département de la Justice pour les deux prochaines années.

Les affaires domaniales, dit-il, « c’est une préocupations pour le gouvernement, c’est une préocupation pour le département de la Justice. Les services de gendarmerie et de police doivent être en rapport avec les citoyens, c’est aussi une préocupation. J’ai été clair,  la position des coordinations régionales doit aller dans le sens de renforcer l’unité et la solidarité. Immixtion dans les affaires judiciaires, je crois que les autorités ont compris. Mais il faudrait rappeler au bon sens des magistrats dans le cadre de l’approche de solutions par rapport aux affaires domaniales. Lorsque vous êtes dans une préfecture, il faut interroger les personnes qui maîtrisent les données qui vous permettront de trancher à bon droit. Il faut dire aux directeurs préfectoraux de l’Habitat d’éviter l’instruction triple ou double dans les livres fonciers. Il faut rappeler aux gouverneurs, les préfets leur responsabilité en tant que garant des institutions dans nos préfectures, d’œuvrer à ce qu’il y ait justice, à ce qu’il y ait l’unité entre tous les citoyens. Ce qui est réconfortant, c’est qu’à Kindia, c’est une solidarité, une union autour d’un idéal de paix ».

Pour finir, Alphonse Charles Wright s’est adressé aux sages en ces termes: « Il faut dire aux sages que lorsque la médiation coutumière échoue, et que les affaires sont portées devant les juridictions, il faut éviter des immixtions. Deuxièmement : il faudrait qu’il y ait ce qu’on appelle un contrôle administratif sur l’établissement des titres fonciers sur l’établissement des plans de masse et tout de qui s’ensuit. De manière globale, un domaine est toujours dans un secteur, un quartier, une commune, une préfecture, un gouvernorat. C’est l’État qui s’occupe du foncier. Il y a la propriété de l’État aussi qui doit être préservée. Donc nous leur avons dit que désormais on acceptéra aucune immixtion de l’autorité coutumière dans le domaine judiciaire et qu’ils ont la lattitude avant que les dossiers n’arrivent à la justice au nom de l’union et la solidarité qui est entre les corporations de toujours plancher sur les questions avant qu’elles n’arrivent au niveau de la justice. Aux magistrats de traiter tous les citoyens au même pied d’égalité. Il ne faudrait pas que celui qui n’a pas les moyens pense qu’il a perdu un procès parce qu’il n’a pas les moyens ou c’est parce qu’il est Peulh, Soussou ou Malinké. Mais qu’on est tout simplement des Guinéens qui ont des droits et qui ont les mêmes devoirs. Ce qui a été dit, je crois que les messages sont compris. Les débats vont se poursuivre demain et on va rencontrer toutes les couches sociales dans toutes les préfectures pour nous permettre d’orienter la boussole vers une direction de refondation claire et nette de l’État ».

Mamadou Yaya Barry depuis  Kindia 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.