Le ministre Wright de retour d’Allemagne : « que les gens arrêtent la désinformation… »

Rentré hier de la République fédérale d’Allemagne, le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme Alphonse Charles Wright a dit à sa descente d’avion toute sa déception quant aux informations alarmistes qui ont circulé sur son son état de santé et sur le motif de son voyage à l’étranger. Réaction…


“Jai quitté il y a de cela deux semaines pour juste aller faire une visite médicale en Allemagne contrairement à ce que les gens disaient que je serais parti en Espagne. Et laissez-moi vous dire que tout ce qui est médical est privé, mais lorsqu’il y a des désinformations qui sont de nature quand même à porter des psychoses auprès des proches, des collaborateurs, il est vraiment important pour moi de faire la précision.  Vous savez cela fait presque neuf ans que je travaille sans relâche de Macenta en passant par Kankan, je n’ai jamais bénéficié d’une vacance judiciaire. Procureur général, ministre de la Justice avec tout ce que nous sommes en train de faire, j’avais solliciter auprès du président de la transition, chef de l’État  à ce qu’il puisse m’accorder un délai d’une semaine pour me permettre de me rendre en Allemagne à l’effet de faire mes visites médicales. Vous n’êtes pas sans savoir que le jeudi qui avait suivi mon départ, je n’avais pas assisté au conseil des ministres parce que j’étais grippé. Et j’avais demandé à ma secrétaire de bien vouloir selon la procédure d’écrire au Premier mknistre, chef du gouvernement de pouvoir obtenir un ordre de mission sans frais. Puisqu’elle était déjà dans la même logique dans d’autres courriers qu’elle devait adressés à l’ambassade d’Espagne au nom du département de la Justice, cette erreur s’est glissée et elle (secrétaire générale ndlr) a mis Espagne. Lorsque j’ai reçu l’ordre de mission, j’ai vu que c’était écrit Espagne. J’ai appelé le ministre secrétaire général du gouvernement pour lui dire que je ne vais pas en Espagne mais plutôt en Allemagne. Mon ordre de mission avait été corrigé, mais très malheureusement, on ne sait pas comment les gens ont pu photographier l’ordre de mission au niveau de la Primature pour balancer cela à la place publique.

« La dernière injonction qui a été faite n’a pas fait que des heureux »

“Vous savez la dernière injonction qui a été faite n’a pas fait que des heureux. Mais il faut comprendre qu’il est nécessaire que les gens puissent arrêter une seule chose, c’est la désinformation du public. Lorsqu’on vous dit que Charles Wright a été évacué, lorsqu’on vous dit que Charles Wright a été empoisonné ou qu’on vous dise qu’il est en Espagne avec beaucoup d’autres éléments, j’étais vraiment très déçu, j’étais vraiment quelque part très touché. Parceque lorsque les proches appellent pour demander quel est ton état de santé de manière alarmiste. Je me dis quelque part que les gens connaissent très mal. Et d’autres ont eu l’outrecuidance de taxer la politique de visite à l’extérieur comme un moyen d’aller acheter des maisons et autres. Ça aussi, c’est ridicule. C’est pour vous dire bref que le séjour médical s’est très bien passé et aujourd’hui je reviens en pleine forme puisque vous-même vous voyez, je n’ai aucun problème de santé a priori et le travail va commencer dès demain(…) Cette refondation de l’État, si les gens pensent que c’est du hasard, ce n’est pas du hasard et ça va se poursuivre pour le bien-être de notre peuple qui a souffert de tout ce que nous connaissons”.

Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.