Le Pades demande la libération de Koundouno et Diallo du FNDC

Print Friendly, PDF & Email

L’arrestation vendredi de Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo, tous responsables actifs du FNDC, était l’un des points inscrits à l’ordre du jour samedi, 7 mars à l’assemblée générale du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES).

Présidant la rencontre, le coordinateur administratif du parti de l’ancien ministre Ousmane Kaba, Mohamed Kaba a dénoncé cette attitude des autorités qui, selon lui, n’honore pas la Guinée.

« Vous avez vu, pas plus tard qu’hier, l’arrestation de deux membres importants du FNDC. Il s’agit de Sékou Koundouno et d’Ibrahima Diallo pour des raisons complètement illégales. Alors, je crois que c’est très grave ce qui est en train de se passer. Et, ça ne va pas dans le sens de l’apaisement. On ne peut pas continuer à kidnapper des citoyens guinéens, à les enlever et les conduire dans les camps de concentration. Vous avez vu ce qui se passe à Soronkoni (Kouroussa), ce qui se passe tout près au camp Makambo, je pense que ce sont des actes graves. Ce sont des actes antidémocratiques qui vont à l’encontre des dispositions judiciaires de notre pays. Nous les condamnons et demandons immédiatement la libération de toutes ces personnes illégalement arrêtées pour des faits d’opinions », a-t-il lancé.

Mohamed Kaba a également annoncé qu’après une rencontre des partisans du FNDC , une nouvelle manifestation sera organisée. Ce, après une conférence de presse le mardi.

« Aujourd’hui, une réunion s’est tenue et nous allons encore protester. A partir du mardi, il y aura une conférence de presse pour donner l’état de la situation et les actions à venir. Et, le jeudi qui va suivre, il y aura une marche ou une activité de résistance pour montrer que le FNDC est dans sa constance, et qu’il utilise les voies légales », a-t-il martelé.

Mohamed Cissé  

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.