Le PGRP à l’assaut de plusieurs communes de Dalaba et Pita : sur les pas de l’équipe de campagne

Print Friendly, PDF & Email

Depuis plus d’une semaine maintenant, le Parti Guinéen pour la Renaissance et le Progrès (PGRP) poursuit son offensive à Dalaba et dans certaines communes rurales de Pita. Le jeu en vaut la chandelle ! Les élections du 04 février 2018, conviennent les acteurs politiques, la société civile et les partenaires au développent, constituent un tournant décisif, qui vient boucler enfin le cycle électoral devant marquer la fin d’une longue transition démocratique.

Agé de moins de 5 ans, cette formation politique, dirigée par l’ancien fonctionnaire de la Banque mondiale, Alpha Ibrahima Sila Bah, a pu s’offrir un siège à l’Assemblée nationale, être présente dans certaines délégations spéciales.

Au compte des communales dont la campagne est en cours, le PGRP est à la conquête de six communes dans les préfectures de Pita et Dalaba.

Il s’agit de la commune urbaine de Dalaba, fief traditionnel du président du parti, la commune rurale de Kébaly dans Dalaba, les communes rurales de Timbi-madina, Timbi-touni, Donghol Touma et BourouwalTappé dans Pita,  des localités où le parti a une forte assise.

Le président du parti vient de terminer une tournée qui l’a mené  dans toutes ces localités. Partout, Alpha Ibrahima Sila Bah et sa délégation, ont été accueillis par des foules de militants et sympathisants.

A BourouwalTappé, la tête de liste du PGRP, Mamadou Djouldé Bah et les militants à la base ont accueilli la délégation à la maison des jeunes de Hôrègnelè. Un édifice en construction.

“Je vais équiper la maison des jeunes de Hôrègnelè. Jadis, il y avait des terrains de foot dans chaque district mais aujourd’hui, tout est parti. Je vais aider les jeunes à récupérer ces espaces qui leur reviennent”, a-t-il promis.

Après Bourouwal, ce fut le tour de Kébaly de recevoir l’équipe de campagne. Là encore, Thierno Youssouf Sow, tête de liste du PGRP et son directoire de campagne ont mobilisé les militants pour réserver un accueil chaleureux à la délégation.

“Votre présence physique parmi nous, est un témoignage éloquent de l’importance que vous accordez à l’épanouissement des paisibles citoyens de Kébaly… Les citoyennes et citoyens que vous avez devant vous, adhèrent à votre programme et s’engagent à voter massivement pour Thierno Youssouf Sow, votre représentant dans notre sous-préfecture “, a-t-on déclaré dans le discours de bienvenu.

Alpha Ibrahima Sila Bah s’est aussi rendu à Doghol Touma, pour prêter main forte à la liste dont la première place est occupée par Amadou Bah, et à TimbiTouni où la liste estconduite par une femme du nom de Hadjiratou Kanté.

Le 26 janvier, cette tournéea pris fin dans la commune rurale de Timbi-Madina.

Une sous-préfecture connue pour son potentiel agricole et ses nombreux défis en termes d’infrastructures routières et d’aide aux producteurs de pomme de terre.

L’imposant cortège de la délégation a été accueillià une dizaine de kilomètres du centre de Timbi-madina.

“Nous suivons avec un intérêt particulier, vos interventions à l’hémicycle, qui sont d’une sagesse magnanime… La population de Timbi-madina en générale et celles de Boudaré et de Koulouredousèrè, vous resteront reconnaissantes en votant massivement pour le PGRP le 04 février 2018”, a déclaré celui qui a exécuté la lecture du discours de bienvenu.

La construction d’écoles, de centres de santé, l’organisation et l’accompagnement des paysans, l’aménagement d’espaces de jeu pour la jeunesse, l’entretien des pistes rurales pour le désenclavement de cette zone, sont entre autres promesses de campagne de Mamadou Yahya Diallo.

Partout, le président du parti a demandé aux militants de se battre davantage afin de donner la direction de leurs communes aux candidats du PGR. Ces candidats, sur toutes les listes du parti, sont des jeunes et des femmes.

“Notre parti est un tremplin pour les jeunes de guinée à partir duquel ils pourront participer à la prise des grandes décisions sur  l‘avenir du pays. Pour ce faire, il faut que des gens d’expérience viennent sur le terrain, acceptent de les encadrer parce que sans organisation à la base, rien n’est possible”, a-t-il toujours répété à ses militants de toutes les tranches d’âge.

C’est avec le sentiment d’avoir remis davantage les militants à la base en ordre de bataille pour la conquête de ces différentes  mairies, que le président du parti et sa suite mis fin  à cette tournée. Le directoire de campagne, la fédération de Dalaba et quelques membres du bureau politique national ont repris le porte-à-porte dans la commune urbaine de Dalaba, où les chances de gagner plus de conseillers sont déjà tangibles.

Thierno N’Dourou, de retour de Dalaba

 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.