Le préfet au lancement du Baccalauréat à Dinguiraye : « Que chacun compte sur ses propres efforts »

Print Friendly, PDF & Email

Le Baccalauréat unique session 2020/2021 a officiellement démarré ce lundi 22 juillet en Guinée. A Dinguiraye, les premières épreuves ont été lancées par le préfet accompagné du député uninominal de Dinguiraye, du directeur préfectoral de l’éducation et d’autres cadres de la préfecture et de l’éducation.
Le député uninominal de Dinguiraye a invité les candidats à l’honnêteté, à la sincérité et surtout d’éviter les fraudes durant l’examen. Selon lui, son souhait est que le premier de la république vienne de Dinguiraye.
« Nous n’avons pas beaucoup de discours à vous donner mais plutôt des conseils pour l’ensemble des candidats. C’est d’être honnête et sincère. Evitez les tricheries dans votre examen. Je souhaite bonne chance à tous les candidats. Notre souhait le plus ardent est que le premier de la république vienne de Dinguiraye » a déclaré Baïla Ly, le député uninominal de Dinguiraye.
De son côté, le préfet de Dinguiraye a demandé aux candidats à ne compter que sur leurs propres efforts. Ibrahima Barbosa Soumah a exprimé son souhait de voir des lauréats provenir du centre de Dinguiraye.
« Que chacun de vous compte sur ses propres efforts. Nous souhaitons ardemment que vous soyez tous des lauréats cette année et que les meilleurs de la république proviennent de Dinguiraye. Bonne chance à tout le monde et sachez compter sur vous-mêmes » a indiqué Ibrahima Barbosa Soumah, le préfet de Dinguiraye.
Contrairement aux années précédentes, les centres d’examen sont équipés cette année de détecteurs de métaux pour éviter les fraudes à travers les téléphones. Selon l’un des deux délégués déployés à Dinguiraye, toutes les dispositions ont été prises pour le bon déroulement du baccalauréat à Dinguiraye.
« Le Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA) a pris toutes les dispositions pour détecter tous les documents prohibés notamment les téléphones. Pour le centre de Dinguiraye, toutes les dispositions sont prises pour la bonne marche du Bac. Nous avons trouvé que tout est en place. Tout a été bien préparé en amont et en avale. En ce qui concerne les mesures barrières, les kits sont devant chaque salle. Les candidats et surveillants ont chacun un masque » a souligné Alpha Oumar Timbo Barry avant de mettre un accent sur les éventuels cas de fraudes : « Un téléphone pris avec un candidat sera écrasé et le fraudeur éliminé. Mais nous le souhaitons parce que nous ne sommes pas venus pour ça. Nous sommes là pour empêcher la fraude. Il n’y aura de fraudes parce que nous allons l’empêcher. Les surveillants sont déjà outillés par rapport à ça. Ils seront capables d’assurer leurs responsabilités par rapport à ça » a-t-il martelé.
Selon Alpha Oumar Timbo Barry, son collègue et lui ne sont pas venus à Dinguiraye pour terroriser, effrayer ou éliminer des candidats. Il a invité les candidats à la sérénité.
Ce lundi, les épreuves de Mathématiques, Biologie et Géologie et Français ont été lancées respectivement pour les options Sciences Mathématiques, Expérimentales et Sociales.
Le centre de Dinguiraye compte 131 candidats toutes options confondues dont 43 filles repartis en 4 salles, huit (08) surveillants dont deux (02) par salle. Deux candidats étaient absents au lancement des épreuves en Sciences Mathématiques.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.