Le préfet de Labé aux boulangers : ‘’toute boulangerie qui vend à 4000 fg la miche de pain ne va plus produire’’

Print Friendly, PDF & Email

Malgré la fermeture des boulangeries dans la commune urbaine de Labé, pour protester contre le ‘’refus’’ des autorités préfectorales d’autoriser les boulangers de revoir à la hausse le prix de la mèche de pain à 4000, en lieu et place de 3000 fg, le préfet Elhadj Safioulaye Bah ne compte pas baisser la garde.

Joint au téléphone, le premier magistrat de la préfecture de Labé, a tapé du poing sur la table et assure que les services de sécurité sont déjà déployés sur le marché pour interpeller tout commerçant qui vendrait le sac au-delà de 260 mille fg, le prix officiel. 

« Nous avons déjà déployé les agents de la direction préfectorale du commerce pour recenser toutes les boulangeries qui sont fermées dont les travailleurs sont en train de produire du pain ce lundi  et revendre à 4000 fg. Ces boulangeries ne vont plus produire du pain ultérieurement. J’ai également déployé les services de sécurité à savoir la police et la gendarmerie au marché pour vérifier chez les vendeurs de la farine, s’ils ne respecter pas le prix officiel (260 mille ndlr), ils (service de sécurité) vont vendre à leur place au prix officiel tous les sacs et leur restituer l’argent. Egalement, toute personne trouvée en train de vendre une baguette de pain à 4000 fg, nous leur avons sommé de récupérer les pains pour les revendre à 3000 fg et lui restituer l’argent. Et si la personne refuse de prendre l’argent, le montant sera versé au trésor public », décide Elhadj Safioulaye Bah.

 A note qu’au moment où nous mettions  cette dépêche en ligne, des négociations houleuses sont en cours entre le préfet, le directeur préfectoral du commerce, le maire, la coopérative régionale et l’union les boulangers de Labé.

Affaire à suivre !

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.