Connect with us

Politique

Le Premier ministre reçoit le COCAN : ‘’personne n’aura l’autorité d’interférer dans le travail du comité’’

C’est une rencontre d’environ 15 minutes que le Premier ministre guinéen Ibrahima Kassory Fofana a eu ce jeudi, 2 mai, avec les membres du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN) Guinée 2025 au palais de la Colombe, dans la commune de Kaloum. Cette équipe conduite par le ministre des Sports, de la Culture et du patrimoine historique Sanoussy Bantama Sow était composée de gouverneurs de régions administratives, d’anciens footballeurs et journalistes.

Après avoir salué l’initiative et remercié les membres dudit comité, le chef du gouvernement a insisté sur le rôle que chacun doit jouer pour une meilleure réussite de la grande fête sportive du continent africain en Guinée…

« Je voudrais vous dire que ce ne sont pas les directives que je vais donner, c’est peut-être des conseils. Parce que, ce n’est pas mon domaine. Le comité a la vocation de pouvoir guider le gouvernement pour la réussite de l’événement. Donc, c’est sur vous nous comptons. La deuxième chose que je veux noter, c’est fixer un calendrier, déterminer les moyens, définir les sites, il y a qui sont disponibles, il y a qui sont aménagés qui méritent juste rénovation ou réhabilitation. Les gouverneurs qui ne disposent pas de sites appropriés ou reconnus, leur appui est de nous aider à fixer la question foncière de ces sites-là. Les problèmes de la capacité de ces sites doivent être déterminés par la CAF. Il faut tenir compte de ce que nous sommes pays en développement et ce que nous avons un pays pauvre…  Ne nous laissons pas entretenir par des chercheurs d’opportunités qui vont nous présenter des plans très beaux mais dont les réalisations peuvent nous mettre dans les situations comme certains pays ont connu où les moyens de contrainte ne permettent pas d’être au rendez-vous. Il faut trouver des professionnels pour déterminer les configurations des investissements et pour le reste, c’est les méthodes de travail. Il vous faut un secrétariat professionnel qui suit vos travaux, qui tourne autour des infrastructures pour s’assurer que les choses marchent bien. Nous serons à votre écoute et ferons tout ce qu’on peut faire pour vous accompagner. Et puis, la transparence, c’est important que toutes les parties en cause, il faut que tout ceux qui peuvent apporter quelque chose soient associés. Il ne faut exclure personne. Mettez-les dans les commissions d’organisations et demandez que tout le monde soit concerné, c’est un problème national. Et que les gens ne sentent pas exclu. On ne peut que vous donnez des conseils, il vous appartient de fixer les conditions pour organiser votre travail et renseigner le président de la République et le peuple de Guinée de ce qui se passe. C’est ce qui est attendu de vous. Pourquoi tel ou pas tel, on ne fait pas attention à ça. On y fera attention si votre travail est marqué par lui et si rien ne se passe, on est obligé en tant que décideur de regarder ou mieux cibler les choses qu’il faut régler. Mais,  si ça va, ce qui est important ce sont les résultats, ce ne sont pas les frustrations ou les problèmes personnels. Vous êtes souverains dans votre secteur et moi je vais vous écouter pour faire le compte-rendu au président de la République. Personne n’aura l’autorité d’inférer dans le travail du comité » 

Mohamed Cissé

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook