Connect with us

Politique

Le président al-Sissi à Conakry, ce dimanche : sa sécurité, un casse-tête pour les pays qui l’accueillent

Ce dimanche, la Guinée accueille le président égyptien et président en exercice de l’Union africaine Abdel Fattah al-Sissi, le chef de l’Etat dont la sécurité est la plus difficile à gérer sur le continent. Et donc c’est la Guinée qui le reçoit.

Première puissance militaire d’Afrique selon le dernier classement de GlobalFirePower, l’Egype a aussi le président le plus « protégé » du continent pour avoir été celui qui a mis fin au règne des islamistes en écartant du pouvoir Mohamed Morsi après une manifestation populaire.

Selon un journal occidental, que al Sissi te reçoit ou qu’il soit reçu, sa sécurité est toujours impressionnante. Son voyage en Ouganda en décembre 2016 est encore vivace dans les esprits où sa garde a forcé en vain l’entrée au palais présidentiel d’Entebbe, non loin de Kampala avec des armes.

« En Egypte, il se déplace avec tout un camp. Il ne blague pas avec sa protection. Cela est surtout dû à sa venue au pouvoir, en décapitant les islamistes », écrit l’organe.

Pour le cas précis de la Guinée, on apprend qu’aucun détail n’a été négligé. Déjà, des commandos d’élite égyptiens, si l’on en croit nos sources, en grand nombre ont déjà atterri à Conakry.

Focus de Mediaguinee

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
2 Commentaires

2 Comments

  1. CONDÉ ABOU

    7 avril 2019 at 5 h 26 min

    Vote analyse est absolument pertinente, et il va falloir que les autorités Guinéennes déploient une force d’Hercule pour faire face à la gestion de la sécurité du Président Égyptien durant son séjour en Guinée.

    Il y a de quoi prendre très au sérieux ce sujet. Il vous souviendra dans quelles conditions épouvantables un commando de fondamentalistes musulmans ayant infiltré l’Armée Égyptienne, avaient assassiné le 6 Octobre 1981 le Président Anouar El Sadate pendant qu’il assistait à un défilé militaire au Caire et qui commémorait la guerre du Kippour. Il était âgé de 62 ans. L’attentat avait fait sur place selon la Presse, 4 morts et une trentaine de blessés.

    Ensuite il y a eu la tentative d’assassinat manquée de justesse contre le Président Hosni Moubarak le 26 Juin 1995, alors qu’il venait assister au Sommet de l’Organisation de l’Unité africaine (OUA) à Addis Abéba.

    C’est un commando puissamment armé qui était à la manoeuvre pour perpétrer le coup, durant le transfert du Président Moubarak de l’aéroport d’Addis-Abéba au siège du Sommet malgré des mesures de sécurité exceptionnelles.

    Selon des témoins, une Toyota Land Cruiser a surgi d’une rue latérale pour bloquer le convoi du Président. La Toyota était suivie d’une berline Volvo grise et quatre hommes brandissant des fusils d’assaut descendaient la rue en courant.

    Ils ont ouvert le feu lorsque le convoi s’est brutalement arrêté. Le chauffeur conduisant M. Moubarak a réussi à faire demi-tour de façon incroyable et à repartir vers l’aéroport.

    Selon un agent de la Sécurité Éthiopienne, les assaillants étaient au nombre de neuf et certains se sont enfuis à bord de la Toyota, abandonnant la Volvo. Deux lance-roquettes ont été retrouvées, ainsi qu’une bombe à retardement, dont les tueurs n’ont pas eu le temps de faire usage.

    Le Président Hosni Moubarak estime, lui, qu’il y avait également des tireurs postés sur les toits, selon la Presse qui avait rapporté l’information le même jour.

    Très franchement, la sécurité du Président Égyptien particulièrement en dehors de son pays, est un immense cauchemar pour toutes les forces de sécurité.

    Et puis, selon le portail officiel du Gouvernement Égyptien depuis 1998, aucun Ministre Égyptien ne s’est rendu en Guinée. C’est dire à quel point la visite du puissant Raïs Al Sissi ce Dimanche 7 Avril, revêt une importance historique et diplomatique pour les deux pays, la Guinée et l’Egypte.

    Que Dieu bénisse la Guinée d’une immense baraka et fasse que ce séjour exceptionnel du Président Al Sissi se passe dans les meilleures conditions de sécurité possibles. Amen.

  2. CONDÉ ABOU

    7 avril 2019 at 18 h 02 min

    L’on en sait un peu plus ce soir, sur l’agenda du Président Egytien El-Sissi et qui a réservé la primeur de son déplacement de travail à l’étranger au Président de la République, le Professeur des Universités S.E. Alpha Condé.

    Ce Dimanche matin à 10:33 en heure du Caire, le portail du Gouvernement Égyptien a publié un Communiqué de Presse à propos de la visite du Raïs Abdel Fattah El-Sissi en Guinée et dans trois autres pays.

    En voici la teneur:

    Le Président Abdel Fattah El-Sissi s’est envolé, Dimanche 7 Avril 2019, pour la Guinée, au début d’une tournée extérieure qui le mènera également aux Etats-Unis, en Côte d’Ivoire et au Sénégal.

    Le porte parole de la Présidence de la République, Bassam Radi a souligné que cette tournée extérieure dans les pays de l’ouest de l’Afrique intervient dans le cadre de l’attachement de l’Egypte à intensifier son interaction et sa coordination avec ses frères Africains, ainsi qu’à continuer la consolidation de ses relations avec les pays du continent dans les divers domaines, notamment en renforçant la coopération aux échelons économiques, commerciaux et d’investissements.

    De surcroît, la politique extérieure de l’Egypte donne une priorité majeure aux dossiers africains, notamment à la lumière de l’actuelle présidence Égyptienne de l’Union Africaine.

    Le Raïs doit tenir une série d’entretiens au sommet avec les leaders de la Guinée, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal, afin d’examiner les mécanismes de renforcement de la coopération bilatérale avec l’Egypte, les moyens de traiter avec le préoccupations du continent noir, outre l’examen des derniers développements des problèmes et des dossiers régionaux d’intérêt commun, des moyens de coopération pour cristalliser les efforts déployés par la Présidence Égyptienne de l’UA, et qui visent- en principe- à relancer le processus de développement et à renforcer l’intégration économique de l’Afrique.

    De la visite du Chef d’Etat à Washington, le porte parole a expliqué qu’elle intervient à l’invitation du Président Américain Donald Trump, dans le cadre des rencontres qui unissent les deux Présidents pour renforcer les relations de partenariat liant l’Egypte et les Etats-Unis dans les divers domaines, de manière à réaliser les intérêts stratégiques des deux pays et des deux peuples, ce, outre la poursuite des consultations bilatérales sur les problèmes régionaux et leurs développements.

    Merci au Président de la République de bien vouloir ouvrir à la coopération Egyptienne, la question du financement des immenses investissements indispensables à la reconstruction complete de l’Univerité Gamal Abdel Nasser de Conakry, l’Universite mère du pays et qui avait fait dans les années 60, la fierté indiscutable de la Guinée sur le continent.

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter