Le président de ‘’La Nouvelle Guinée’’ dit être favorable à la main tendue d’Alpha Condé si…’’

Print Friendly, PDF & Email

 ‘’Si c’est pour servir loyalement le pays, je ne trouve pas de problème à répondre à une main tendue du président’’, c’est la réponse que le président Mohamed Cissé a donné ce samedi 28 novembre 2020, à une question posée par un journaliste, en marge de la conférence de presse axée sur le changement de dénomination du PDC, devenu « La Nouvelle Guinée » LaNG.

Devant le chef de file de l’opposition, honorable Mamadou Sylla, et une dizaine de députés, M. Cissé, candidat malheureux aux dernières législatives, n’est pas parti du dos de cuillère. Il dit être prêt à mettre sa compétence au service du peuple, si toutefois il est sollicité par le chef de l’Etat, le Professeur Alpha Condé.

« Nous créons un parti politique pour pouvoir participer au développement de notre pays. Donc, si nous avons une occasion pour servir la Guinée, nous n’allons pas refuser une main tendue », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, dans son discours d’annonce officielle du changement de dénomination du PDC, Monsieur Cissé a dit qu’en 2015, « 5 ans après l’élection d’un civil, ensemble et à l’unanimité, nous avons soumis une requête aux autorités pour nous permettre d’exercer légalement nos activités sous le sigle de LaNG, qui signifie « La Nouvelle Guinée. Ce n’est qu’en août 2020, après notre participation aux élections législatives sous la bannière du PDC, que nous avons reçu une notification du Ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, nous informant de l’enregistrement de LaNG. Cette information est justement le motif de cette conférence de presse. »

Prenant la parole au nom de l’alliance patriotique pour l’alternance, le président de la GECI, honorable Fodé Mohamed Soumah a souligné que « Ce sont des indicateurs dont nous avons besoin aujourd’hui pour vraiment aller vers une nouvelle Guinée ; vers une nouvelle prise de conscience, une nouvelle génération, vers l’harmonie, vers le mieux vivre, vers la concorde nationale. Je pense que ce sont ces choses-là dont on a besoin. Vous ne pouvez rien obtenir sans la paix, sans la quiétude sociale. Donc, nous sommes émus de la qualité de l’organisation, et cette grande mobilisation autour d’un tel idéal aussi innovateur… »,

Mohamed Cissé 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.