‘’Le président Valéry Giscard d’Estaing tenait la Guinée et le président Sékou Touré dans la plus haute estime’’

Print Friendly, PDF & Email

PAR ANSOUMANE BANGOURA- Le Président Valéry Giscard d’Estaing tenait la Guinée et le Président Ahmed Sékou Touré dans la plus haute estime. Quelques faits, quelques repères suffisent à rendre compte de la considération exceptionnelle dont jouissait la Guinée de Ahmed Sékou Touré de la part de la France de Valéry Giscard d’Estaing.

Dès son arrivée à l’Élysée, le Président Valéry Giscard d’Estaing entreprit de rétablir les relations entre la France et la Guinée après dix ans de rupture (Novembre 1965-Juillet 1975). Le dossier Guinée a été traité avec diligence par des diplomates et des politiques de rang exceptionnel. Citons le Secrétaire Général des Nations Unies Kurt Waldheim, le Sénateur Jean Lecanuet et le Représentant résident de la France à l’ONU, André Lewin. Du côté Guinéen, Abdoulaye Touré, Fily Cissoko, Jeanne Martin Cissé, éminents hommes de contact chaperonnés par Saifoulaye Diallo et Lansana Béavogui étaient à la manœuvre.

D’étape en étape, les négociations d’abord secrètes (à la connaissance du seul Bureau Politique National) ont été progressivement ouvertes aux membres du Comité Central du PDG et à ceux du Gouvernement. Elles ont été menées à leur terme en Juillet 1975. Grand Seigneur, beau joueur, le Président Ahmed Sékou Touré a proposé et obtenu d’en publier les résultats le jour de la fête nationale de la France et de sa République, c’est à dire le 14 Juillet.

Le Président Valéry Giscard d’Estaing a conféré à la mission diplomatique de la Guinée à Paris des privilèges dont aucune autre n’aura jamais bénéficié

Le communiqué commun fut approuvé et signé par les Présidents Valéry Giscard d’Estaing et Ahmed Sékou Touré, le Chancelier de la République Fédérale Allemande, Helmut Shmidt et par le Secrétaire général de l’ONU, Kurt Waldheim. Ce document a été publié à la même heure à Conakry, à Paris, à Bonn et à New York.

La Guinée trouve amplement son bonheur dans ce communiqué qui fait droit à ses réclamations de condamnation des agissements de ressortissants Français et Allemands contre son intégrité territoriale et sa souveraineté nationale.

La France a nommé André Lewin qui a immédiatement pris fonction comme Ambassadeur à Conakry. La Guinée, pour sa part, a fait venir à Paris, Saïdou Kéita jusque-là en poste en Italie. Ces deux ambassadeurs joueront un rôle éminent dans le renforcement des relations entre nos deux pays. Le Président Valéry Giscard d’Estaing a conféré à la mission diplomatique de la Guinée à Paris des privilèges dont aucune autre n’aura jamais bénéficié.

Prochainement, je rapporterai des faits qui en disent long sur la grande estime et la haute considération dans lesquelles le Président Valéry Giscard d’Estaing a élevé l’Ambassadeur Saïdou Kéita et ensuite l’Ambassadeur Aboubakar Somparé à Paris.

Ansoumane BANGOURA

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.