Le procès de Zakaria, patron de la police routière renvoyé au 8 mars

Print Friendly, PDF & Email

Le colonel Zakaria Camara, patron de la police routière, est poursuivi par Me Thierno Souleymane Baldé, pour “abus de fonction et dégradation d’édifice privé”. Son procès s’est ouvert devant le Tribunal du Première de Mafanco, ce lundi 15 février 2021, avant d’être renvoyé au 08 mars prochain, pour des raisons “d’incompétence” invoquées par la procureure.

Pour commencer, la  procureure Joséphine Loly Tinkiano a demandé au juge Amadou Kindy Baldé de constater ‘’l’incompétence du tribunal.’’ parce que, poursuit-elle, ‘’il s’agit d’un officier assermenté’’. Avant de brandir ce qu’elle considère comme des documents d’habilitation faisant foi de ce qu’elle avance. Et d’ajouter qu’il faut une ‘’procédure spéciale’’.

Pour sa part, Me Salifou Béavogui, l’un des avocats de la Défense, fera remarquer que la citation à comparaître, qui date du 7 janvier, est antérieure à l’habilitation présentée par la procureure. Et qu’on ne peut pas faire valoir cette dernière pour la présente procédure.

« C’est choquant et inacceptable ! Les absences répétées de l’officier était dues à des démarches pour faire cette habilitation. Par ce fait, demander au juge de rejeter l’exception d’incompétence. », insiste Me Salifou Béavogui.

Pour finir, le juge Amadou Kindy Baldé, qui a le dossier en main, a renvoyé l’affaire au 8 mars pour statuer sur ‘’l’incompétence” de son tribunal à juger ou non dans cette affaire.

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.