Le procureur Souleymane N’Diaye à Foniké Menguè: “l’Etat n’a jamais tué. Ceux qui tuent sont ceux qui veulent prendre le pouvoir par la force” 

Print Friendly, PDF & Email
Il s’est ouvert ce jeudi au tribunal de première instance de Dixinn du procès d’Oumar Sylla (Foniké Menguè), l’un des leaders du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) détenu depuis le mois d’avril dernier à la maison centrale de Conakry.
Foniké Menguè est poursuivi pour les infractions de faits de communication et divulgation de fausses informations d’une  part et de l’autre pour les faits de menace, de violence ou de mort pour la mise à la disposition d’autrui d’informations de nature à troubler la sécurité publique. Des faits que le prévenu rejette en bloc.
Au cours des débats, le procureur Sidy Souleymane N’Diaye a déclaré que “dès lors que la République de Guinée a adopté une nouvelle constitution, monsieur le président veillez à ce qu’on ne parle plus de 3e mandat dans cette salle. Il ne faut pas donner à ce procès une connotation politique”.
Parlant des publications sur la page de Facebook de Foniké Menguè, le procureur de souligner : “la notion d’assaut publiée par Oumar Sylla sur sa page Facebook n’est pas un terme innocent. Depuis que les manifestations du FNDC ont commencé, aucun responsable du FNDC n’a été tué. Mais pourtant il y a eu des morts. Vous organisez les manifestations pour faire tuer. L’Etat n’a jamais tué. Ceux qui tuent, ce sont ceux qui veulent prendre le pouvoir par la force. Les manifestations actuelles du FNDC ne portent pas parce que tout le monde en a marre “.
Elisa Camara, depuis le tribunal de première instance de Dixinn 
+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.