Le Sénégal se bouge : un ministre de Macky Sall à la frontière avec la Guinée

Print Friendly, PDF & Email

Le Sénégal se bouge enfin. Les conséquences de la fermeture des frontières commencent à se faire sentir. Dabord, Gora Khouma, président de l’Union des routiers du Sénégal qui a tiré la sonnette d’alarme.

Selon Leral, ce dernier a alerté sur les conséquences de cette fermeture des frontières guinéennes.
« Nous avons des camions sénégalais en Guinée qui n’ont pas la possibilité de sortir, nous avons aussi des camions au niveau de la frontière qui sont bloqués, la marchandise pourrit, il y a des problèmes avec les banques, les routiers sont fatigués… Ce problème entre les deux présidents ne doit pas porter préjudice à la population sénégalaise comme guinéenne. », fulmine Khouma, cité par Leral.

Plus les jours passent, plus les choses se précisent. Selon Seneweb qui cite l’AS, une solution provisoire sur le blocus à la frontière sénégalo-guinéenne vient d’être trouvée. 

Hier, informe L’AS, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, s’est rendu à Kalifourou, à la frontière avec la Guinée, pour s’enquérir de la situation des transporteurs bloqués à la frontière depuis quelques mois, écrit Seneweb. 

Poursuivant, le journal en ligne sénégalais indique qu’en collaboration avec la Douane, le ministre Mansour Faye a trouvé une solution conjoncturelle. 

“Il a été autorisé aux transporteurs de décharger leurs marchandises à Kalifourou et de revenir sur Dakar. Mansour Faye a aussi profité de sa visite pour échanger avec les populations de Kalifourou qui subissent les conséquences de la fermeture de la frontière”, renseigne Seneweb.

En Guinée, malgré la pression de la Cedeao, les autorités sont lentement pressées d’ouvrir les frontières, fermées depuis près de six mois. Elles réclament des garanties de Sécurité avec le Sénégal et la Guinée-Bisssau.

Maciré Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.