Connect with us

Societé

Le système des Nations-Unies passe en revue le bilan des six derniers mois d’activités de 2019

Published

on

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a procédé vendredi, 20 septembre à Conakry à la revue semestrielle nationale sur les plans opérationnels de travail pour l’exercice 2019.

Il était question pour les secrétaires généraux des départements ministériels de la Guinée de présenter les progrès, les résultats mais aussi les défis identifiés et les leçons apprises pour renforcer l’appui du système des nations unies au gouvernement guinéen en faveur de l’agenda 2030 des objectifs de développement durable et du Plan National de Développement Economique et Social de la Guinée.

Selon George Ki-Zerbo Coordinateur résident par intérim du système des Nations-Unies en Guinée, ces derniers mois ont permis d’affiner l’alignement du plan d’assistance au développement de la Guinée avec les piliers du plan national de développement économique et social, aussi bien dans le domaine de la gouvernance, la préservation de l’environnement, la sécurité alimentaire, les services sociaux de base, mais aussi de l’autonomisation des jeunes des femmes pour leur participation effective au développement.

« Ces derniers mois ont permis d’affiner l’alignement de notre plan d’assistance au développement de la Guinée, avec les piliers du plan national de développement économique et social, que ce soit dans le domaine de la gouvernance, la préservation de l’environnement, la sécurité alimentaire, les services sociaux de base, mais aussi de l’autonomisation des jeunes des femmes pour leur participation effective au développement. Donc nous nous Sommes attelés mettre en place des processus, des structures y compris au niveau régional pour coller au plans nationaux, régionaux et locaux de développement afin d’apporter notre contribution en tant que système des nations unies aux efforts de développement de la Guinée.  C’est l’objet de cette revue de tirer les leçons apprises et d’apprécier les réalisations, mais aussi d’identifier les Gap, de ce qui reste à faire. Nous sommes dans les processus qui sont dans les processus lourds, complexes, le développement demande du temps, demande des moins mais surtout les conditions. Et c’est la mise en place de ces conditions-là au niveau central décentralisé avec la participation de toutes les couches de la population, des communautés, mais aussi es partenaires sous les leaderships dont les autorités nationales et les autorités décentralisées qui va vous faire avancer dans l’agenda vers les objectifs de développement durable », a-t-il expliqué.

Pour sa part, la ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine Diènè Kéita, qui a présidé la rencontre, a ajouté que cette revue consistera à la somme de toutes les évaluations de terrain.

« Tout ce que le coordinateur résidant à dit est extrêmement pertinent et il a parlé de ce qu’on veut dire en quelques mots. Le système des nations unies en Guinée travaille énormément. Il travaille en silence mais il travaille de façon efficace et la coopération avec les nations unies touche tous les secteurs de la vie dans notre pays. Donc la revue qu’on va faire maintenant c’est un peu la somme de toutes les évaluations de terrain. Aujourd’hui, on va rester dans la salle et si certains de la presse veulent écouter ils n’ont qu’à écouter pour voir tous les acquis qu’il y a ce qu’il y a à mentionner mais aussi là où on a des retards, parce qu’il y a toujours des retards. Et le retard parfois ce n’est pas simplement le fait de mauvaises volontés c’est la vie ou on a pas eu de ressources pour continuer ou alors il y a eu des empêchements, on va le savoir aujourd’hui. Mais le but de cette revue entre autre c’est pour nous assurer que les objectifs du PNDES soit atteints, ça c’est vraiment l’objectif premier. Le deuxième on va aller à la revue nationale volontaire, la deuxième pour la Guinée dans quelques mois, il faut que nous soyons prêts pour voir quel est l’état d’avancement du développement de la Guinée pour l’atteinte des objectifs de développement durable. C’est très important et aussi comment est-ce que la réforme du système des nations unies avance en Guinée. Et le coordinateur résidant avec toute l’équipe ont fait un travail vraiment remarquable. Pour cela ils travaillent ensemble, je suis très fière de cette équipe des nations unies, vraiment ils portent la Guinée dans leurs cœurs et les populations. Et comme je l’ai dit, cette année c’est les 25 ans de la conférence du Caire sur la population et le développement, donc c’est important lors de cette revue, qu’on voit tout ce qui contribue à l’amélioration des questions de populations, la santé d’abord, l’éducation ensuite et le bien-être enfin. Donc cette revue est importante pour la Guinée, elle est importante pour le système des nations unies parce qu’elle met à visage découvert l’effort énorme que le système dans son entièreté offre à notre pays et nous sommes infiniment reconnaissants. Au nom du président et au nom du premier ministre en Guinée, merci au système des nations unies en Guinée », termine-t-elle.

Cette revue semestrielle du système des Nations-Unies a consisté à apprécier ce qui est fait et ce qui ne n’est pas encore par rapport aux activité programmées, identifier les opportunités et les contraintes qui ont affecté sa mise en œuvre, d’en tirer les leçons et de dégager les perspectives pour les prochaines étapes de la mise en œuvre du plan opérationnel de travail 2019.

Maciré Camara

+224 628 112 098

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook