L’économiste chevronné Ibrahima Yomba Kader Kandé s’en est allé ! (Ibrahima Diallo)

Print Friendly, PDF & Email

Notre pays est en deuil. Ce lundi 30 août 2021, la Guinée a perdu l’un de ses illustres fils.

Économiste chevronné, propriétaire de grands domaines agricoles en Guinée forestière et sur le littoral, et ancien haut fonctionnaire de la BAD (Banque africaine de développement), Ibrahima Yomba Kader Kandé a été arraché à notre affection lundi 30 août 2021, des suites de maladie, à l’âge de 78 ans.

Originaire de Kissidougou, en Guinée forestière, comme feu le Monsieur Top50 Mory Kanté son cousin, Ibrahima Yomba Kader Kandé a fait sa carrière à la BAD. A son retour définitif en Guinée, il a été le premier président de la Fédération guinéenne des planteurs de café et cacao et membre du Conseil économique et social.

Son décès est une grande perte pour sa famille biologique, sa région natale, son pays et ses partenaires et collaborateurs des quatre horizons de la planète.

L’homme a été une personnalité de la haute finance unanimement appréciée et respectée par ceux qui l’ont côtoyé au sein des institutions financières africaines.

Pendant ses années de retraite active dans notre pays, Yomba Kandé était consultant de plusieurs organismes, institutions bancaires, et entreprises privées ayant des tentacules sur le continent africain et au-delà.

La Guinée perd un fils intègre qui a personnellement contribué à la relance de la culture du café, du cacao, du palmier et de la banane, ainsi que de la création de la faitière professionnelle dédiée au rayonnement des filières agricoles et à la labellisation des productions guinéennes sur le marché international.

Enseignant à ses débuts, devenu un grand technicien de l’économie et des finances, puis un géant de l’agriculture en Guinée, Yomba Kandé nous a quittés pour l’éternité. Il laisse un grand vide. Nous retiendrons de lui l’homme attaché à ses valeurs ancestrales. Tout comme le patriote qui a vécu pendant plus d’un quart de siècle en Côte d’Ivoire alliant activités de haut fonctionnaire de la BAD et mécénat qui n’a de semblable que l’action à haute valeur patriotique que déroule Antonio Souaré en Guinée.

Oui, c’était bien lui, l’homme Yomba Kandé ! Il a soutenu sans relâche, accompagné comme un guide motivé et contribué inlassablement à la promotion internationale de grands noms de la musique et de l’art de notre pays venus se frayer le chemin de la réussite professionnelle dans la capitale ivoirienne. Parmi eux, Souleymane Koly l’éminent fondateur de l’ensemble Kotéba, son cousin de griot électrique Mory Kanté, la chanteuse Djanka Diabaté la divine.

Oui, la vie est ainsi faite ! Yomba Kader Kandé a fait partie du cercle des gens de bon cœur nés pour briller et faire réussir les autres.

Il est parti de la Guinée tout frais, avec une tête bien faite, et nourrit de l’ambition de réussir. Il est arrivé en Côte d’Ivoire où il a débuté par l’enseignement.

Puisqu’en toute chose c’est la voie du destin qu’il faut suivre, de fil en aiguille, le moteur de l’ascension porte si loin notre Yomba Kader Kandé qu’il accède à une bourse d’études en administration économique et sociale à Grenoble en France.

Cela lui a permis d’acquérir des connaissances tant dans les domaines du droit, de l’économie et de la gestion qui lui ont ouvert la porte du célèbre immeuble de la BAD où il s’installe par le biais d’un concours de recrutement.

Dieu faisant bien les choses, notre regretté Yomba Kader Kandé a été rappelé à Lui après avoir servi cette institution financière dont est fière l’Afrique et notre cher pays la Guinée.

Oui, la vie et la mort sont des décrets de Dieu ! Nous sommes tous nés pour goûter la mort.

Puisse Dieu, le Très Miséricordieux, lui accorder son pardon et l’accueillir en son vaste Paradis ! Amen.

Ibrahima Diallo, journaliste et écrivain

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.