Connect with us

Politique

Législatives : les opérations d’enrôlement et de révision de la liste électorale débutent ce jeudi

Published

on

Dans une déclaration dont copie a été transmise à Mediaguinee, la Commission électorale nationale indépendante (CENI), par la voix de son président Me Salif Kébé a annoncé le début des opérations d’enrôlement et de révision de la liste électorale ce jeudi 21 novembre. Elles se poursuivront jusqu’au 16 décembre prochain.

Mesdames et Messieurs,

Chers compatriotes,

Le 11 novembre dernier, conformément à une disposition constitutionnelle, Monsieur le Président de la République convoquait le corps électoral guinéen aux urnes pour le 16 février 2020. L’acte présidentiel faisait suite à une proposition de date technique de la CENI pour la tenue des élections législatives.

Au cours d’une intervention le 09 novembre dernier, j’avais fait un point d’étape du processus électoral : Cet exercice avait mis en lumière les progrès réalisés. Notamment :

  • Les principales acquisitions par le biais de l’Etat et de la CENI elle-même ;
  • La mise en œuvre des recommandations de l’audit du fichier électoral biométrique guinéen ;
  • L’installation de certains organes décentralisés de la CENI tels les démembrements et les Commissions administratives d’établissement et de révision des listes électorales ;
  • La question primordiale de la révision du fichier électorale ;
  • et toutes les autres taches jusqu’à la date du scrutin.

Vous vous souviendrez également que lors de cette évaluation à mi-parcours, j’avais dit ma gratitude à la classe politique pour sa disponibilité et sa vigilance qui loin de nous effaroucher, bien au contraire galvanisent nos ardeurs. J’avais également exprimé au gouvernement guinéen toute notre reconnaissance pour les ressources financières mises à disposition par ces temps de récession, et aux partenaires techniques et financiers pour leurs appuis multiformes et surtout leur accompagnement si attentionné.

Par ma voix, la CENI leur renouvelle ses sincères remerciements et souhaite partager avec eux la satisfaction de l’impressionnant parcours réalisé, j’allais dire « ce grand bond en avant » comme le diraient les marxistes.

Mesdames et Messieurs ;

Chers compatriotes ; 

Ce jeudi, c’est-à-dire dans moins de 24 heures, nous allons lancer les opérations d’enrôlement et de révision des listes électorales à l’échelle de tout le pays comme à l’extérieur dans nos 25 ambassades et consulats retenus.

Opération capitale s’il en est, ce recensement à titre exceptionnel comme prévu à l’article 18 du code électoral révisé, appelle à un regain d’engagement de la part de tous les Guinéens.

En effet, des moyens considérables ont déjà été investis ; des équipements de pointe ont été acquis ; des ressources humaines de qualité ont été mobilisées. Tout cela pour rendre le plus exhaustif possible les résultats de l’opération d’enrôlement et de révision de la liste électorale. C’est de mon point de vue la seule attitude qui vaille pour être à la hauteur des énormes sacrifices consentis par les acteurs politiques, les acteurs étatiques, les partenaires techniques et financiers et l’organe de gestion des élections.

Ainsi, nous devons tous nous tenir débout comme nous savons le faire à bien des égards, pour prendre d’assaut les Commissions administratives d’établissement et de révisions des listes électorales.

Les recommandations de l’audit du fichier nous invitent tous à nous rendre de façon résolue et déterminée devant les CAERLE et devant les kits biométriques pour nous faire enrôler.

  • Vous avez 18 ans et non encore recensés dans le fichier électoral, vous êtes en premier concernés ;  
  • Vous êtes déjà recensés lors des dernières révisions, vous êtes encore concernés.
  • Vous n’avez jamais reçu de cartes d’électeurs parce que vous n’êtes pas recensés vous êtes aussi concernés ;
  • En résumé tous les Guinéens en âge de voter sont concernés par les présentes opérations

Mobilisons-nous et motivons autour de nous : parents, proches, amis… l’enrôlement et la révision nous concernent tous.

Les kits biométriques arrivent à la suite des fiches d’identification individuelle pour donner la chance à tous les citoyens guinéens de se faire enrôler ou de confirmer leurs informations alphanumériques ou biométriques dans la base de données.

C’est d’ailleurs le lieu, d’inviter tous les partis politiques, la société civile, les ONG, les structures décentralisées et déconcentrées de l’état à se joindre à cet élan de mobilisation et de sensibilisation pour relever ce défi.

Ne l’oublions jamais, l’enjeu majeur des prochaines élections portera d’abord sur la légitimité du fichier électoral. Après tant d’ébauche d’énergie et de moyens financiers pour l’acquisition de ces outils à la pointe de la technologie, il n’y a aucune raison de ne pas réussir ce passage.

Au moment où je vous parle, tous les Kits d’enrôlement sont arrivés à bon port aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’étranger. Les missions de supervision sont déjà en route pour les communes, les préfectures, sous-préfectures, quartiers et districts de la Guinée et les pays retenus pour le vote des Guinéens de l’étranger.

A l’intérieur comme à l’extérieur, les équipes comprennent des superviseurs, des agents recenseurs, des opérateurs de saisie.

Ici comme à l’étranger, j’ai instruit afin que les CAERLE soient effectivement mobile pour toucher tous les électeurs soient quelques 6 millions et demi de personnes conformément au résultat de la révision de l’année 2015.

Mesdames et Messieurs ;

Chers compatriotes ;

A ce stade de mon propos, je voudrais, si besoin en était, assurer toutes les parties prenantes du très haut niveau de conscience et de responsabilité de la CENI face au présent processus électoral.

  • Les acteurs veulent une démarche inclusive, elle le sera ;
  • Ils attendent de la transparence, tous ensemble nous la réaliseront ;
  • Ils souhaitent un processus crédible, il le sera par notre volonté à tous
  • Les citoyens appellent pour des élections apaisées, des élections pour l’ancrage de notre démocratie et la consolidation de notre vivre ensemble, nous y sommes engagés par civisme et devoir patriotique

Car, comme pour ce réalisateur célèbre, je cite « la politique ne se résume pas au choix d’un candidat aux élections, c’est une manière de vivre » ;

Et je voudrais croire personnellement que la politique est aussi capable de faire rêver, de communiquer de l’espérance, de montrer un horizon des plus prometteurs.

Pour revenir au processus électoral, je voudrais dire que la moitié du chemin est faite voire même plus. Cela est à l’actif de tous les acteurs. Mais le processus est aussi exigeant en termes d’accompagnement et de besoin en ressources matérielles et financières. Toute anomalie sur les voyants est fortement préjudiciable sur la suite parfois même sur des acquis.

Pour conclure, permettez-moi d’adresser mes vives félicitations aux Commissaires de la CENI, aux personnels d’appui technique pour les journées interminables qu’ils consacrent au processus afin de tenir les délais et pour les séances de travail qui vont parfois au bout de la nuit.

Le geste consensuel de haute portée qu’ils ont posé le 08 novembre dernier en fixant la date technique des élections ; l’assiduité, la rigueur et le professionnalisme avec lesquels ils assurent au quotidien la conduite de l’ensemble du processus électoral et particulièrement des taches opérationnelles sont autant de témoignages de leur sens élevé de responsabilité.

Pour tout dire, ils sont au service de la Guinée.

Je vous remercie. 

—————-

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités