L’éligibilité ou non du sieur Antonio Souaré à FGF est toujours d’actualité en Guinée

Print Friendly, PDF & Email

Au vu des derniers rebondissements marquants de l’actualité liée à l’élection prochaine du président de la FG, la question de l’éligibilité ou non de Monsieur Antonio Souaré reste toujours d’actualité. Le consensus ayant conduit à la démission du président KPC n’est pas de nature à annuler la procédure qui pendait au nez du président de la FGF sortant.

 Pour rappel, nous faisons remarquer que Monsieur Antonio Souaré, a été sur le coup de deux (2) enquêtes de la FIFA et de la CAF depuis 2017. Ces deux enquêtes ont conclu de façon claire et précise que le président de la FGF, Antonio Souaré s’est rendu coupable d’avoir violé le code d’éthique de la FIFA et de la CAF.

A la FIFA, Antonio Souaré demande à plaider coupable pour violation du code d’éthique. Du point de vue de cette institution, si l’on s’en tient à la personne et à sa fonction, le code d’éthique de la FIFA est applicable à Mamadou Antonio Souaré ancien président de la ligue nationale de football et actuel président de la FGF.

Des procédures formelles d’enquête contre Mr Souaré ont été ouvertes le 25 Juillet 2017, à la FIFA, pour violation possible du Code d’Ethique de la FIFA (‘’FCE’’) Ces procédures d’enquête ont été clôturées le 29 Janvier 2021. Le rapport et les dossiers d’enquête (‘’Rapport Final’’) ont été subséquemment transférés à la chambre de jugement de la Commission d’Ethique de la FIFA (‘’chambre de jugement’’).

Les 9, 10 et 11 Février 2021, Mr Souaré a demandé au Président de la chambre d’enquête l’application d’une sanction par consentement mutuel ou de plaider coupable, conformément à l’art. 67 par. 1 du FCE, et à la chambre de jugement de suspendre les procédures (en particulier la date limite pour fournir sa position

Le 11 février 2021, Antonio Souaré a été informé que suite à sa demande, il lui est possible de négocier un accord de plaider coupable.

C’est ainsi que conformément à l’article 67 paragraphe 2 du code d’éthique de la FIFA,  un accord de sanction par consentement mutuel ou de plaider coupable (Accord de Plaider Coupable) a été envoyé au Président pour son analyse le 1er Mars 2021.L’accord de plaider coupable est une reconnaissance préalable de culpabilité.  Pour qu’un tel accord soit possible il faut que l’accusé reconnaisse les faits et qu’il soit d’accord pour être jugé de cette façon. Une peine est ainsi proposée au mis en cause, assisté de son avocat. S’ils l’acceptent il y aura une courte audience publique, où la chambre de jugement rendra une ordonnance d’homologation. Il s’agit d’une véritable décision de justice qui permet de raccourcir les délais de jugement.

Une copie du jugement avait été transmise à la Fédération Guinéenne de football  

L’accord de plaider coupable a été signé par le président sortant de la FGF, Mamadou Antonio Souaré  et le patron de  chambre d’enquête de la FIFA, le 26 et 27 février 2021. Antonio Souaré a été condamné au paiement d’une amende de 20.000 francs suisses. Cet accord qui a été approuvé par le président de la chambre de jugement est devenu immédiatement effectif après la notification du jugement à Mr Souaré et la sanction convenue est finale et contraignante.

En tout état de cause Monsieur Mamadou Antonio Souaré, Madame Maria Claudia Rojas la présidente de la chambre d’enquête et la Fédération Guinéenne de Football ont chacun à leur niveau reçu une copie du même jugement.

A quoi peut-on ou doit-on s’attendre pour l’élection du président de la FGF du 14 Mai 2021, Que prévoient les statuts de la FGF ?

Les statuts de la fédération Guinéenne de football ne souffrent d’aucune ambiguïté à ce niveau

L’article 33 en son alinéa 4 stipule « Les membres du Comité Exécutif doivent satisfaire aux exigences suivantes :

  • Être de nationalité guinéenne et résider de manière permanente sur le territoire de la République de Guinée
  • Avoir vingt-cinq ans révolus à la date de l’Assemblée Générale élective

· Jouir de ses droits civiques Ne pas avoir précédemment été jugé coupable de toute affaire criminelle incompatible avec le poste

  •  Ne pas avoir été jugé coupable de violation du Code d’éthique de la FIFA, et/ou de la CAF et/ou de la FGF durant les cinq (05) années précédant la candidature
  • Justifier d’une expérience managériale dans le football (membre d’un Comité exécutif ou Secrétaire général d’un membre) d’au moins Trois (03) ans durant les Cinq (05) années précédant la candidature

Mamadou Antonio Souaré, Président de la FGF, a plaidé coupable  à la FIFA, le 9 mars 2021, il a été jugé et condamné, il doit être déclaré inéligible. L’article 33 alinéa 4 des statuts de la FGF est sans ambiguïté.

Le 17 avril 2021, la FIFA par courriel a mis la FGF et ses commissions devant leur responsabilité.

Nous avons beau retourné la question dans tous les sens on en revient à la même conclusion: La commission n’a aucun choix que de déclarer Mamadou Antonio Souaré, inéligible. L’avenir de notre football en dépend, par ce qu’en acceptant la candidature de Monsieur Antonio, la FGF s’expose à des sanctions de la part de la FIFA.

Par Kamprad

*Le contenu de ce texte n’engage pas la rédaction de Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.