Lélouma : 1heure en prison pour avoir exigé un test de dépistage VIH avant tout contact physique avec son époux

Print Friendly, PDF & Email

Une nouvelle mariée, Salimatou Diallo s’est retrouvée en prison à Lélouma, dans la Région Administrative (RA) de Labé, en Moyenne Guinée, quelques semaines seulement après son mariage, avec Boubacar Diountou Diallo alias ‘’Gambien’’, pour avoir exigé un test de dépistage du VIH/Sida avant tout contact avec son époux, rapporte le correspondant de l’AGP près le Gouvernorat de la RA de Labé.

Boubacar Diallo alias gambien, habitant la Commune Urbaine (CU) de Lélouma, est originaire de la sous-préfecture de Diountou.

N’ayant pas du tout réussi à coucher avec sa nouvelle femme qu’il a épousé en seconde noce, le 23 octobre 2017, le jeune commerçant, Boubacar Diallo a fini par demander le divorce et réclamer à la famille de la jeune dame, tout ce qu’il a dépensé pour ce mariage.

Après avoir obtenu de sa nouvelle belle famille le divorce et récupéré ce qu’il a réclamé, le ‘’gambien’’ de Diountou a porté plainte à la Gendarmerie pour diffamation, sous le prétexte que le bruit d’une rocambolesque histoire de nuit de noce fait le tour de la ville.

Interpellée et auditionnée, la jeune dame, Salimatou Diallo, âgée de 25 ans, a nié les faits qui lui sont reprochés, et en conséquent refusé de présenter des excuses à son désormais ex-mari.

Considérée par les agents comme une prévenue qui refuse de coopérer, elle a été déférée le même jour à la Prison civile de Lélouma, où elle a passé, dit-elle, 01 heure de temps enfermée.

Il aurait fallu l’intervention du juge de Paix de la localité, Abdourahmane Sylla, pour que la jeune dame soit remise en liberté provisoire et confiée à la chargée de la Protection des femmes et des enfants de la préfecture, en attendant le procès.

AGP

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.