Lélouma : un médecin accusé de viol mis aux arrêts (juge de paix)

Print Friendly, PDF & Email

D’après nos informations, ce médecin incriminé dans cette affaire, du nom de Malamou Niankoye, communément appelé Roger, en service à l’hôpital préfectoral de Lélouma [préfecture de la Moyenne Guinée, située à 60km de Labé, chef-lieu de la région], au service pédiatrie, a satisfait sa libido sur une fille dont il est le tuteur. Un fait qui s’est produit  il y a de cela quatre mois dans le quartier Pétel, commune urbaine de Lélouma. Mais, c’est hier mardi 23 novembre 202 que cette affaire a été rendue publique.

Informée, la justice de paix de Lélouma s’est autosaisie du dossier, et le médecin a été inculpé pour viol sur mineure et placé sous mandat de dépôt à la prison civile de Lélouma.

Ousmane Koulibaly, juge de paix de Lélouma…

Joint au téléphone, le juge de paix de Lélouma, Ousmane Koulibaly, explique : « la fille dont on parle était à Lélouma sous l’autorité parentale du médecin, un certain Dr Malamou Niankoye, communément appelé ‘’Roger’’ qui travaille à l’hôpital préfectoral de Lélouma, au service de la pédiatrie. Moi j’ai appris l’information à travers la ville. Sinon je n’ai reçu aucune plainte, ni de la part de la femme du Monsieur, ni de la fille qui est d’ailleurs actuellement à Nzérékoré dans la famille du médecin. Mais puisque nous, nous sommes les poursuivants, on peut engager l’action publique par plusieurs manières. Soit par une plainte, soit par une dénonciation, même à travers les médias on peut déclencher la procédure. Parce qu’il paraîtrait que la fille est la cousine du Monsieur. Donc la fille était venue à Lélouma pour poursuivre ses études. Quand j’ai appris la nouvelle, aussitôt j’ai fait une convocation et je l’ai interpellé juste pour des fins d’enquête. Arrivé à notre niveau, il n’a pas reconnu les fais. Et de toutes les personnes mises en cause, ce n’est pas facile de reconnaître les faits mis à leur charge à l’entame de la procédure. C’est ainsi j’ai cherché à joindre la fille du côté de Nzérékoré mais jusqu’ici impossible. En rapport avec mon collègue de Nzérékoré, J’ai même constitué une commission rogatoire pour aller rencontrer la fille pour savoir si effectivement l’acte s’est passé entre lui et le médecin. Mais pendant ce temps, le Monsieur (Dr Malamou Niankoye, le médecin ndlr) est placé sous mandat de dépôt le 8 Novembre 2021 et il est à la prison civile de Lélouma pour des fins d’enquêtes et j’ai orienté l’affaire en instruction. Parce que des cas comme ça, il faut approfondir les enquêtes pour ne pas aussi condamner des innocents. J’ai demandé à ce que la fille vienne et si elle ne vient pas, on va envoyer des magistrats là-bas en commission rogatoire pour interroger la fille. Parce que selon  des informations, la fille est âgée entre 14 et 15 ans.  Mais à présent, je suis en train d’apprécier est-ce que la fille est mineure ou pas. Et pour le cas de viol, je ne pourrais  confirmer le cas de viol, malgré, cela est actuellement sur les lèvres de tout le monde. Pour le moment, je n’ai pas reçu un rapport médical de l’hôpital qui atteste effectivement qu’il y a eu commission de viol ou pas.  Puisqu’en pareille circonstance, si la fille est mineure, elle ne peut se constituer partie civile. Il faudrait qu’une personne majeure vienne défendre ses intérêts. Mais là où je vous parle, j’ai reçu une lettre de désistement de la part de la famille de la fille depuis Nzérékoré. Pour dire que même si l’infraction serait consommée, eux à leur niveau qu’ils désistent à leur action. Aussitôt j’ai versé la lettre dans le dossier. Mais puisque le désistement ne met pas fin à l’action, nous on continue la procédure jusqu’à ce qu’on ait la véracité des choses. Mais pour le moment, le Monsieur est en détention à la prison civile de Lélouma et l’enquête suit son cours normal ». Nous y reviendrons.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.