Les Britanniques font dos à l’UE, le Brexit l’emporte avec 51,9% des voix

Les Britanniques ont voté pour sortir de l’Union européenne lors du référendum organisé jeudi à 51,9% des voix, selon les résultats définitifs publiés vendredi.

Le taux de participation au référendum s’élève à 72%. La mobilisation, qu’on disait plutôt favorable au « Remain », a donc finalement tourné en faveur du « Leave ».
Un camouflet pour Cameron, une victoire pour Johnson

ca
Le résultat du référendum est un camouflet pour le Premier ministre britannique David Cameron, qui avait promis ce vote lors de la campagne électorale de 2015 et avait pris la tête du camp du maintien dans l’UE. Si le leader des indépendantistes europhobes Nigel Farage a d’ores et déjà appelé à sa démission, David Cameron pourrait aussi être contesté au sein de son propre parti, l’ancien maire de Londres Boris Johnson ayant pris la tête du mouvement « Leave ».
Répercussions économiques et politiques
Le choix des Britanniques aura évidemment des répercussions au niveau européen – il faudra négocier le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne durant les deux prochaines années – mais les conséquences pourraient se faire sentir sur le plan intérieur. L’Ecosse et l’Irlande du Nord ont en effet voté majoritairement pour le maintien dans l’UE et tant la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon que le parti républicain irlandais Sinn Fein ont déjà évoqué la possibilité de tenir des référendums pour déterminer le sort de leurs régions.
Nigel Farage salue le « Jour de l’indépendance » britannique
Le dirigeant du parti indépendantiste britannique Nigel Farage avait revendiqué la victoire du camp du « Leave » au référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l’UE vendredi vers 05h00. Il a parlé d’un « Jour de l’indépendance » britannique.

Le camp des partisans d’une sortie du pays de l’UE peut en tout cas compter sur 12.374.763 voix, contre 11.663.024 votants pour le maintien dans l’UE. On ne peut pas encore affirmer avec certitude que le Brexit deviendra une réalité, mais une tendance en ce sens se dessine.
La livre sterling chute au plus bas face au dollar depuis 1985
La livre britannique, qui s’était envolée au-dessus de 1,50 dollar à la fermeture des bureaux de vote britanniques, est tombée au plus bas depuis 1985 vendredi dans les échanges asiatiques, selon les annales de l’agence financière Bloomberg, sur des craintes de Brexit.
Baisse considérable de l’euro
L’euro a nettement reculé face au dollar. A l’annonce de la projection d’une victoire des partisans du départ du Royaume-Uni de l’Union européenne lors du référendum organisé la veille, la monnaie unique a plongé davantage encore.
L’euro valait 1,1014 dollar à 05h35. A la fermeture des bourses européennes jeudi, le cours était encore de 1,1373 dollar.

Vers 05H15 (heure belge), la monnaie britannique a dévissé à 1,3466 dollar, alors que le vote pour une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne était en tête avec 51,7% des voix après dépouillement dans 200 des 382 centres du pays, selon le décompte officiel. Elle était montée jusqu’à 1,5018 dollar au moment de l’annonce des premiers résultats, plus favorables au camp du maintien dans l’Union européenne.

Belga

Print Friendly, PDF & Email

TAG


Laisser un commentaire