Les céréales ukrainiennes vont aux pays de l’UE, pas aux pays pauvres, accuse Poutine

Le président russe Vladimir Poutine a affirmé mercredi que les exportations de céréales ukrainiennes allaient majoritairement vers les pays européens et non pas vers les pays pauvres, ce qui pose un risque de « catastrophe humanitaire ».

Les céréales ukrainiennes vont aux pays de l'UE, pas aux pays pauvres, accuse Poutine

« Presque toutes les céréales exportées d’Ukraine sont envoyées non pas aux pays en développement et aux pays les plus pauvres, mais aux pays de l’Union européenne », a déclaré M. Poutine lors d’un forum économique à Vladivostok (Extrême-Orient russe). « Cela pourrait mener à une catastrophe humanitaire sans précédent. Peut-être devrions-nous réfléchir à la façon de limiter les exportations de céréales et d’autres produits alimentaires par cette voie ? », a-t-il poursuivi.

« Je vais consulter le président turc (Recep Tayyip) Erdogan », qui a parrainé un accord à Istanbul permettant l’exportation des céréales ukrainiennes, a-t-il ajouté. Ces déclarations interviennent alors que des inquiétudes persistent sur la sécurité alimentaire mondiale, qui a été impactée par les retombées du conflit en Ukraine. L’accord d’Istanbul a permis la reprise des exportations de céréales ukrainiennes, mais la Russie se plaint depuis plusieurs semaines d’entraves à ses propres exportations alimentaires à cause des sanctions occidentales.

Belga

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.