Connect with us

Societé

Les ex-employés de la société Winiya PMU-Guinée exigent le paiement de l’indemnité de séparation…

Désormais sous la tutelle de la Lonagui, les anciens employés de la société de loterie Winiya PMU-Guinée ne sont pas contents de leur ancien patron.

Ce mardi, ces ex employés de la société de loterie Winiya qui sont au nombre de 153 personnes sont venus rencontrer le PDG de ladite société dans l’enceinte de la cité chemin de fer à Kaloum pour réclamer leurs droits qui s’articulent autour de 4 points. Après quelques heures de concertation, le rendez-vous a été pris pour demain mercredi au siège de la Lonagui pour la poursuite des débats.

Selon Mamadou Bah, ancien responsable curage de la formation à Winiya PMU Guinée, « des raisons nous poussent à venir vers monsieur Grenier, propriétaire de la société Winiya pour revendiquer des droits qui s’articulent autour de 4 points. Le premier, c’est le payement de 1% du chiffre d’affaire du mois de juillet. Dans notre contrat, chaque mois, le chiffre réalisé, les travailleurs ont droit à 1%. Et c’est de notre propre volonté, que ces 1% là au lieu qu’il ne soit payé à a fin du mois, nous l’avons reporté vers le 15 du mois, pour pouvoir soulager les travailleurs. L’indemnité de séparation après 10 ans d’exercice au compte de Winiya n’est pas payée. On a quatre jours travaillés au compte de Winiya qui ne sont pas payés. En plus, des travailleurs n’ont pas pris leur congé, pour l’année 2019. Voilà les 4 points de revendications que nous avons mis sous forme de plateforme revendicative. Nos amis sont allés défendre au niveau de monsieur Grenier » .

D’abord, ce sont nos droits, poursuit-il, il se trouve que certains de nos collègues qui n’ont pas migré, qui sont restés avec Winiya ont reçu ces droits-là. Et pourquoi pas nous ? nous avons travaillé au même titre qu’eux, jusqu’au 4. Mais puisque nous tous, pour sauver nos emplois, sauver nos familles, nous avons migré vers la LONAGUI, ils ne veulent pas payer.  Et cela pour nous, c’est inacceptable, il faut qu’ils payent, nous sommes soumis aux mêmes droits, nous avons les mêmes obligations vis-à-vis de Winiya. S’ils payent ces droits aux autres, de facto, ils doivent nous les payer ».

Au sortir de la rencontre avec le PDG de la société Winiya, le porte-parole des protestaiares, Abdoulaye Fodé Camara a confié ceci : »nous sommes là aujourd’hui parce que le PDG de WINIYA se trouve ici. C’est encore le PDG de GETMA Guinée et AMA Guinée. Aujourd’hui, à notre fort étonnement, on entend qu’il n’est pas le PDG, que c’est sa femme qui gère WINIYA, donc de se référer à la direction de WINIYA et que lui, il représente sa femme. On ne dit pas le contraire, mais on a la preuve que lui, il est le PDG de Winiya. Nous avons discuté chaudement. La conclusion est que demain à 15, qu’on se rencontre à la direction de la LONAGUI, avec tout le personnel et le syndicat de GETMA Guinée qui est là avec lui et avec la direction financière de WINIYA, qui accuse le personnel de détournement, des chiffres qu’on ne peut pas justifier. Nous sommes prêts à aller défier ces gens-là et réclamer nos droits », a t il insisté.

« Ce que nous pouvons faire aujourd’hui, c’est de sensibiliser le personnel et être au rendez-vous demain à 15 heures. Nous sommes dans un Etat de droit, nous allons saisir non seulement la justice, mais surtout la maison qui est la LONAGUI, qui est aussi la maison-mère. Elle a deux rôles, elle exploite maintenant les activités des jeux en Guinée, mais son premier rôle, c’est celui de régulateur ».

Elisa Camara

+224957322

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook