“Les huissiers et avocats sont libres de rester campés sur leur position…” (ministre)

Print Friendly, PDF & Email

Suite à la grève des huissiers de justice appuyée par le barreau de Guinée sur la “problématique de l’exécution des décisions de justice en république de Guinée” depuis une semaine maintenant, le ministre de la justice, garde des sceaux, Mory Doumbouya a promis qu’une solution sera forcément trouvée. Mais, ajoute-t-il, il faudrait que ça soit celle qui va dans l’intérêt du justiciable. C’était au  cours d’une conférence de presse animée à son département, ce vendredi 30 Avril 2021.
“Des instructions ont été données aux parquets. Nous avons invité les parties concernées à reprendre le travail. Partez dans les cours et tribunaux et revenez me dire que les magistrats ne sont pas à leurs postes. L’association des magistrats n’est pas en grève. Il faut éviter de penser qu’à la justice tout se résume au contentieux même s’il occupe une bonne partie des activités judiciaires. Il existe des matières gracieuses. Il existe tant d’autres services accomplis à la justice qui nécessitent pas forcément la présence d’un avocat. Ce n’est pas parce que la salle d’audience est fermée parce qu’il n’y a pas de procès qu’on peut dire que le secteur est paralysé. Il est affecté par le mouvement des huissiers et des avocats parce que nous respectons le droit à la défense”, a déclaré le ministre de la justice. Insistant que son appel à reprendre les activités dans les cours et tribunaux a été bien entendu.  

“Les cours et tribunaux ont entendu notre appel. J’ai fait une invite aux ordres professionnels, même de façon classique quand on vous invite vous n’êtes pas obligés de répondre. Quand on vous invite et que vous ne répondez pas ce n’est assorti d’aucune sanction. Il appartient aux ordres professionnels de répondre ou de ne pas répondre à l’appel. Mais pas du genre, on n’est pas concernés ou qu’il faut une assemblée. Nous connaissons tout cela. Personne ne peut nous apprendre le fonctionnement des ordres professionnels. Parce que nous-mêmes avons travaillé dans les structures d’administration de ces ordres. Les huissiers et les avocats sont libres de tenir une assemblée générale pour tenir compte des propositions qui leur sont faites ou de rester campés sur leur position.

Ce qui est plus important, a t- il rappelé, “c’est de voir la problématique posée et les actes posés par l’Etat”.

Plus loin de mentionner que pas plus tard qu’hier “nous avons donné des nouvelles instructions à tous les parquets dans le cadre de rendre beaucoup plus effectif le mode d’exécution des décisions de justice. La décision a été notifiée au barreau et à la Chambre nationale des huissiers. Il est de mon devoir d’inviter les acteurs à reprendre le cours normal des activités en raison du caractère sensible du service public de la justice.

:Maintenant quitte aux parties en toute souveraineté de ne pas assister aux audiences dans les cours et tribunaux. Mais le moment venu, forcément, les parties assisteront aux audiences. Que l’on veuille ou pas, une solution sera forcément trouvée dans l’intérêt des justiciables. Mais il faut que chacun balaie devant sa porte”, souligne-t-il.

Elisa Camara 

+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.