Les jeunes de Kérouané (bastion du RPG) dans la posture d’une manifestation de rue contre un 3è mandat pour Alpha Condé

Print Friendly, PDF & Email

Qu’est-ce qui ne va pas dans certains bastions jadis acquis à la cause du parti au pouvoir ? En tout cas, la jeunesse de Kérouané est rouge de colère contre le RPG Arc-en-ciel à travers certains de ses cadres. Cette jeunesse se sent laissée pour compte avec leur préfecture qui, à leurs yeux, n’a bénéficié de rien avec le régime du président Alpha Condé. Réclamer des routes signe de désenclavement et dire non à un 3e mandat pour leur champion sont le leitmotiv de leur mouvement de protestation déjà programmé.

Selon ce jeune moussa Traoré, visiblement écœuré : « La préfecture de Kérouané est la dernière en terme de développement en Guinée. Le pouvoir d’Alpha Condé n’a rien fait non seulement pour le développement mais aussi pour l’emploi des jeunes. Et pourtant cette préfecture a beaucoup souffert dans toutes ses sous-préfecture. On peut citer entre autres Le capitaine Facély Mara allias “Mööfa Sali” qui veut dire Facély le tueur dans la préfecture et général Bouréma Condé à Banankoro ancien tortionnaire de la ville. Les deux ont rendu la vie infernale à des partisans du régime qui étaient prêts à tout pour voir le professeur Alpha Condé au pouvoir. Mais aujourd’hui selon certaines sources, cette préfecture est prise en otage par les cadres qui n’ont jamais manifesté leur admiration au Président et qui continuent à bénéficier de la promotion au détriment des vrais RPGistes et leurs fils. C’est dans ce contexte que les jeunes de Kérouané ont programmé leur manifestation pour exiger des routes bitumées et dire non à un 3e mandat, mais certains cadres de cette préfecture veulent bafouer la marche par peur de ne pas perdre la confiance du Président en distribuant de l’argent dans la préfecture. »

De sources anonymes, certains jeunes auraient reçu 150 000 000 gnf (cent cinquante millions de francs guinéens) pour étouffer ladite manifestation.

« Depuis son élection en Guinée en 2010, le Président de la République n’a semé aucun grain de développement dans la préfecture de Kérouané en dépit des scores à la soviétique pour lui. Le cas triste le plus célèbre est l’état de la route Kankan – Kérouané qui est un véritable calvaire.

C’est pour trouver solution à nos propres problèmes que la jeunesse de cette préfecture a décidé de manifester son mécontentement le jeudi prochain dans les rues avec pour slogan “Le bitumage obligatoire de la route Kankan – Kérouané ou encore À bas un troisième mandat”.

C’est pour étouffer cette révolte, que certains cadres malhonnêtes de la préfecture se trouvant auprès du Président auraient donné la somme de cent cinquante millions à d’autres jeunes encore plus malhonnêtes qu’eux pour désorienter le but de la manifestation.

Qu’est-ce que ces cadres malhonnêtes veulent exactement ?

Les jeunes de la préfecture manifestent contre l’état de la route et le troisième mandat. Eux, ils ont payé d’autres jeunes à manifester parce que dans le nouveau gouvernement, il n’y a pas eu de cadres de la préfecture. Voici ce plan machiavélique de nos cadres et la malhonnêteté de certains jeunes qui ne voient que l’intérêt individuel et non collectif.

Jeudi prochain tous et toutes dans les rues dans la préfecture de Kérouané », conclut notre interlocuteur par cet appel à manifester.

Reste à savoir si la manifestation aura lieu ou pas.

Moussa Oulen Traoré 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.