Lecture du Coran : les travailleurs de la Fonction publique se souviennent de leurs collaborateurs décédés

Print Friendly, PDF & Email

Dans le but de se souvenir de leurs collaborateurs rappelés à Dieu et de la préservation de la paix dans le pays, les travailleurs du Ministère de la Fonction Publique, de la Reforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration ont organisé ce vendredi 27 décembre, une lecture du saint Coran.

Placée sous le haut parrainage du secrétaire général des Affaires Religieuses, Aly Jamal Bangoura, cette cérémonie qui s’est tenue dans l’enceinte dudit département a connu une forte mobilisation des imams venus des cinq communes de Conakry et des travailleurs autour du chef de département, Billy Nankouman Doumbouya.

Selon le secrétaire général du Ministère, l’’objectif de cette cérémonie religieuse est multiple. « C’est d’abord pour prier pour que nos collaborateurs qui nous ont quitté et qui nous ont accompagné dans l’édification de notre société, que leurs âmes reposent en paix. Parce que si avez travaillé avec des gens et qui vous ont quitté, il faut souvent se souvenir d’eux. Et comme on le dit souvent, le passé doit parler du présent pour que le futur soit mieux construit. C’est dans cette optique tout d’abord que nous avons organisé cette lecture du saint coran. »

Poursuivant, il a tenu à préciser : « Aussi, pour que la paix soit consolidée dans notre pays parce que comme vous le savez, rien ne peut se construire si la paix n’est pas instaurée et consolidée. Mais ce qui est aussi nécessaire et fondamental, c’est surtout pour la santé du chef de l’Etat parce que si vous voulez qu’une société atteigne ses objectifs, il faudrait bien que celui-là qui est à la tête de la nation ait la santé et soit inspiré pour qu’une société forte soit construite », dira entre autres M. Bangoura.

A en croire à l’imam ratib de la mosquée de l’Aviation Tanènè, les imams ont lu plusieurs fois le saint coran en faveur des décédés, pour la paix et la stabilité de toute la nation guinéenne. « Nous avons répondu à l’appel du ministre de la Fonction publique pour formuler des prières pour nos morts et pour nous les vivants. Aussi, pour que les Guinéens soient ensemble dans la paix et dans la quiétude sociale », dira l’imam Alya Bangoura.

Youssouf Keita

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.