Les vérifications à faire avant un voyage en moto

Print Friendly, PDF & Email

Les voyages en moto prennent souvent en compte de nombreuses heures de vérification. Aux commandes d’une machine qui n’offre aucune réelle protection, aucun détail ne doit être épargné, à commencer par les vêtements du pilote. Pour être en total sécurité, il faut d’abord se munir d’un casque en bon état, homologué (étiquette NF ou E cousue sur la jugulaire) et à sa taille.  Cela permet de conserver la tête dans de bonnes postures en cas d’accident par exemple, mais aussi une meilleure tenue sur le visage. De plus, les motards se munissent généralement d’une paire de gants solide (même si ce n’est pas obligatoire), d’un pantalon (et non d’un short), et d’un blouson. Cela pourrait vous sauver la vie lors d’une éventuelle chute.
Les pneus sont également des critères importants à prendre en compte afin de maintenir une sécurité optimale. Il est important de contrôler très régulièrement la pression des gommes, et ce à froid. Un sous gonflage entraîne une diminution de la tenue de route et une détérioration plus rapide du pneumatique. À l’inverse, un sur-gonflage réduira la surface de contact avec le sol, ce qui provoque une adhérence moindre ainsi que la durée de vie. Cependant, quelques exceptions existent puisqu’il est parfois conseillé de sur-gonfler légèrement le pneumatique sur route normale (100 à 200g) et de baisser la pression sur terrain meuble (neige, sable, terre).

Afin de contrôler l’état d’un pneu, il est important de surveiller la profondeur de rainures. Ces dernières sont mesurée en quatre points répartis uniformément sur la circonférence du pneumatique. Cette dernière ne doit pas être inférieure à 1 millimètre pour plus d’un point sur quatre. En dessous plusieurs risques sont possibles comme des glissades, l’aquaplaning, un mauvais freinage et une amende…

Enfin, l’une des principales vérifications à faire avant un long voyage est vraisemblablement la vérification au niveau de l’huile moto. Une des manipulations les plus simples à réaliser pour chacun d’entre nous, mais cruciale pour assurer le niveau de vie de la moto. Pour ce faire, tenez la moto bien droite, moteur arrêté depuis au moins cinq minutes et sortez la jauge de contrôle. Essuyez-là puis replongez-la dans son emplacement avant de la re-sortir pour contrôler le niveau. La trace doit se situer entre les repères «mini» et «maxi». Si votre huile est au-dessus de la limite maximum, cela risque d’endommager un joint d’étanchéité. Dans ce cas, il vaut mieux retirer tout de suite l’excédent (avant de redémarrer le moteur).

Aujourd’hui, l’avènement des boutiques en ligne, spécialisées dans la vente de pièces de rechange par internet, a obligé les garages des villes à revoir les prix à la baisse. Cependant, les garagistes sont encore loin en terme de tarifs compétitifs et les plus grandes marques se retrouvent très facilement accessible. Des boutiques de pneus offrent alors des prix défiants toute concurrence. Tout est prêt pour votre prochain périple à bord de votre moto !

Source: Sport Marketing

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.