Connect with us

International

L’étoile Bryant s’est éteinte, le monde du sport inconsolable

Published

on

Michael Jordan sans voix, LeBron James en larmes, les condoléances de Donald Trump et Barack Obama: la mort du basketteur Kobe Bryant dans un crash d’hélicoptère a soulevé une vague d’émotion à la hauteur du talent de cette légende de la NBA.

Quintuple champion NBA avec les Lakers, son club de toujours, Bryant est décédé dimanche dans le crash de son hélicoptère à Calabasas, dans le sud de la Californie, selon la maire de la ville et le gouverneur de la province, qui ont confirmé le décès quelques heures après son annonce par le site américain d’actualités sur les célébrités TMZ.

Agée de 13 ans, Gianna Bryant, une des quatre filles de la star, a également perdu la vie dans ce crash qui a fait neuf victimes au total, a indiqué le maire de Los Angeles Eric Garcetti.

“Il n’y a pas eu de survivant… Il y avait neuf personnes à bord de l’appareil”, a déclaré Alex Villanueva, le shérif du comté de Los Angeles, lors d’un point presse.

La cause de l’accident n’est pour l’heure pas connue. Le NTSB, l’agence américaine chargée de la sécurité dans les transports, a annoncé avoir dépêché une équipe de 18 personnes en Californie pour participer à l’enquête.

Interrogée par l’AFP, la police de Los Angeles (LAPD) a indiqué que le manque de visibilité était tel que ses propres hélicoptères avaient été laissés au sol jusque dans l’après-midi, moment où le ciel s’est dégagé.

“La situation météorologique ne répondait pas à nos normes minimales de vol”, a dit le porte-parole du LAPD, Josh Rubenstein.

“C’est une terrible nouvelle!”, a d’abord réagi le président américain Donald Trump dans un tweet, avant d’en écrire un autre: “Kobe Bryant, bien qu’il soit l’un des meilleurs joueurs de basket-ball de tous les temps, ne faisait que commencer dans la vie. Il aimait tellement sa famille et avait une telle passion pour l’avenir. La perte de sa fille, Gianna, rend ce moment encore plus dévastateur”.

– “La famille NBA dévastée” –

Quelques minutes plus tard, son prédécesseur à la Maison Blanche Barack Obama, grand amateur de basket, a salué sur le même canal une “légende” des parquets avant d’envoyer ses “prières” à la famille endeuillée.

“La famille NBA est dévastée”, a réagi la Ligue nord-américaine de basket par la plume de son patron Adam Silver, au diapason des plus grandes vedettes du sport-roi aux Etats-Unis.

“Je suis choqué d’apprendre la mort tragique de Kobe et Gianna. Les mots ne suffisent pas à décrire ma douleur”, a tweeté Michael Jordan, autre star planétaire de la NBA qui considérait le défunt “comme un petit frère.

“JE SUIS MALADE”, a pour sa part tweeté Shaquille O’Neal, qui fut son équipier à Los Angeles au début des années 2000, avant de partir pour Miami, brouillé avec lui.

Toute la famille Lakers, jusqu’à ceux qui trônaient avant lui au panthéon or et pourpre de la franchise, a réagi. “C’était le plus grand Laker de tous les temps”, a estimé la légende Magic Johnson.

“La plupart des gens se souviendront de Kobe comme d’un magnifique athlète qui a inspiré une génération de joueurs de basket. Mais je me souviendrai toujours de lui comme d’un homme qui était bien plus qu’un athlète”, a dit, ému, Kareem Abdul Jabbar.

“C’est un choc pour nous tous”, a réagi auprès de l’AFP le pivot français de Utah Rudy Gobert, évoquant “une légende (…) quelqu’un qui a inspiré des millions de personnes, des millions de jeunes et qui continuera de le faire”.

“J’ai le coeur brisé par cette nouvelle, tu étais une vraie légende, et ami. Repose en paix” a écrit Tony Parker sur Twitter.

– Hommage des Grammy Awards –

Au-delà des mots, il y a aussi les images. Celles poignantes de LeBron James – qui ne s’est pas encore exprimé – ont fait le tour du monde. On le voit, enlacé par une personne, puis séchant ses larmes avec un mouchoir, sur le tarmac de l’aéroport de Los Angeles où il venait d’atterrir avec ses coéquipiers en provenance de Philadelphie, la ville de naissance de Bryant.

La veille, “LBJ” a dépassé son glorieux aîné à la troisième place des meilleurs marqueurs de tous les temps en NBA. Un exploit que Bryant, fair-play, n’avait pas hésité à saluer. “Continue de faire avancer le jeu +King James+. Beaucoup de respect mon frère”, avait tweeté le “Black Mamba”.

Au Staples Center, lieu des exploits de Bryant, où ont afflué dans la journée de nombreux fans, se déroulait en soirée le gala des Grammy Awards. “Ce soir, c’est pour Kobe”, a lancé la chanteuse Lizzo, grande favorite avec huit nominations, en ouvrant la cérémonie.

Après concertation entre joueurs, franchises et la NBA, toutes les rencontres de dimanche ont été maintenues. A Atlanta et San Antonio, les joueurs n’ont volontairement pas joué pendant les 24 premières secondes, en hommage au numéro de son dernier maillot. A Denver, une minute de silence a été respectée, mais ce sont d’innombrables “Kobe, Kobe” scandés par le public qui se sont fait entendre.

Sur les réseaux sociaux, le tsunami d’émotions se prolongeait de toutes parts, effaçant les critiques sur son individualisme et son arrogance qui ont jalonné sa carrière.

“Black Mamba”, joueur aussi génial que gourmand ballon en mains, était l’un des sept joueurs à avoir inscrit plus de 30.000 points durant sa carrière.

Sur le plan financier également, sa carrière a été exceptionnelle: égérie de Nike, qui l’avait soutenu malgré une accusation de viol en 2003 soldée par un accord loin des tribunaux, Bryant, joueur le mieux payé de la planète, a accumulé pas moins de 323,3 millions de dollars de salaire (293,1 M EUR au cours actuel), dont 25 millions lors de sa dernière saison.

Le décès de Bryant, qui a également glané deux médailles d’or olympiques en 2008 et 2012 avec Team USA, intervient 25 jours après la mort de David Stern, l’ancien “commissionner” de la NBA qui l’avait fait prospérer et devenir une marque mondiale.

Et qui avait compris que le basket américain deviendrait populaire comme jamais, grâce à des génies comme Kobe.

AFP

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités
  • Citation de la semaine 18 février 2020
    "Le cyclone Idai a tout détruit, nous n’avions rien. Alors, nous avons commencé à ramasser les plastiques pour gagner en peu d’argent" Pasika Gaspal, habitante de Beira (Mozambique)
  • L'UE va se déployer en Libye pour empêcher les livraisons d'armes 18 février 2020
    Les journaux allemands commentent l’accord trouvé lundi (17.02.2020) par l’Union européenne pour déployer des navires de guerre à l'est de la Libye afin d'empêcher les livraisons d'armes à ce pays. 
  • Niger : dix ans après son renversement, Mamadou Tanja a toujours des soutiens 18 février 2020
    Mamadou Tandja a été renversé par l’armée le 18 février 2010, . Ce troisième putsch, depuis la conférence nationale du 29 juillet 1991, a mis fin aux velléités de l’ancien président de vouloir se maintenir au pouvoir.
  • Racisme : Moussa Marega massivement soutenu au Portugal 18 février 2020
    Victime de cris racistes, Moussa Marega, avait quitté le terrain du Vitoria Guimarães. L'attaquant malien du FC Porto a été notamment soutenu par Marcelo Rebelo de Sousa, le président du Portugal.
  • Au Cameroun, l'impunité est la cause des violences contre les civils, selon HRW 17 février 2020
    La mort de plusieurs civils dans la zone anglophone vendredi (14.02.20) révèle une incapacité des dirigeants à juger les coupables, selon des ONG. Celles-ci demandent une enquête indépendante.
  • Au Mali, l'exploitation de l'or permet de financer les djihadistes 17 février 2020
    L’exploitation de l’or à Kidal (nord) a réduit considérablement le taux de banditisme dans la région. Mais elle permet aussi aux groupes armés et aux djihadistes souvent alliés à Al-Qaïda de se financer.
  • "Aujourd'hui, nous assistons à des attaques ciblées" (Marie-Noëlle Koyara, ministre de la défense de la RCA) 17 février 2020
    Au cours d’une interview qu’elle a accordée à la DW, la ministre centrafricaine de la défense, Marie-Noëlle Koyara, accuse les groupes armés de contrôler plusieurs régions riches en ressources naturelles.
  • Pourquoi les Européens se soucient de la Libye 17 février 2020
    L'Europe a décidé de déployer une nouvelle mission navale et contrôler l'embargo sur les armes imposé à la Libye. Mais les Etats n'accordent pas la même urgence aux préoccupations concernant l'Afrique.
  • La santé au Togo, un enjeu de la présidentielle 17 février 2020
    Depuis 2017, le Togo a engagé une réforme de son système sanitaire afin d’assainir le financement des hôpitaux publics et améliorer la qualité des soins. Mais les résultats obtenus jusque-là sont jugés très insuffisants.
  • Mike Pompeo survole le Sahel et se pose au Sénégal 17 février 2020
    Pour sa première visite en Afrique subsaharienne, le secrétaire d'Etat américain ne visite aucun des pays du Sahel touchés par le terrorisme. Il défend son choix du Sénégal comme une des destinations de ce voyage.
  • Agathon Rwasa candidat à la présidentielle au Burundi 16 février 2020
    Le Conseil national pour la liberté (CNL), principal parti d'opposition au Burundi, a désigné dimanche, son président Agathon Rwasa comme candidat à la présidentielle prévue le 20 mai 2020.
  • Saint Valentin, les hommes "sous pression" 14 février 2020
    Le 14 février est la fête de l'amour. C'est l'occasion pour les couples de se retrouver. Ils doivent souvent dépenser de l'argent pour les offres de différents magasins.
  • Omar el-Béchir bientôt à la CPI ? 14 février 2020
    La presse s’est intéressée cette semaine à l’invasion des criquets dans l’est de l'Afrique et à la possibilité d’une extradition à la Haye de l’ex-président soudanais Omar el-Béchir.
  • Le sexe dans tous ses états 14 février 2020
    Le magazine Santé démarre l'année sous la couette avec une série sur le sexe. Quatre émissions avec reportages et interviews pour en savoir plus sur les relations intimes et l'orgasme - et les moyens d'y parvenir.
  • L'armée malienne fait son retour à Kidal 14 février 2020
    L'armée malienne est enfin arrivée à Kidal ce jeudi (13.02.20), ville contrôlée depuis 2012 par la Coordination des mouvements de l'Azawad. Le détachement comprend près de 300 soldats.
  • Conférence de Munich : l’influence de l'Europe en débat 14 février 2020
    La perte d’influence de l’Occident semble s’imposer à cette conférence sur la sécurité. Mais les relations avec les Etats-Unis, le poids de Moscou et de Pékin, ainsi que la protection des données seront aussi discutés.
  • Es Tunis-Zamalek, alléchante affiche de Supercoupe de la CAF 14 février 2020
    Ce soir, à Doha (Qatar), le club tunisois (double tenant du titre en C1) affronte le géant cairote (vainqueur de la Coupe de la Confédération) dans un duel qui s'annonce passionnant.
  • Le calvaire des commerçants sur la route Abuja-Kaduna 13 février 2020
    Les villes nigérianes d'Abuja et de Kaduna sont distantes de seulement 200 km. L'insécurité sur le tronçon a conduit les autorités à installer une ligne aérienne. Or cette solution n'aide pas pour autant des commerçants.
  • Rester en exil ou rentrer ? Le dilemme des réfugiés burundais 13 février 2020
    Depuis que le parti au pouvoir au Burundi l'a choisi comme son candidat à la présidentielle, les regards se tournent vers Evariste Ndayishimiye. Certains exilés attendent des gestes clairs avant de décider de rentrer.
  • Bombardements alliés à Dresde, 75 ans déjà ! 13 février 2020
    L'Allemagne commémore ce jeudi 13 février 2020 le bombardement, il y a 75 ans, de la ville de Dresde. Un anniversaire marqué par des tentatives d'instrumentalisation de l'extrême droite.