Lettre ouverte de Oumou Kadé Soumah, présidente de NGP au représentant de l’Union européenne en Guinée

Print Friendly, PDF & Email

Monsieur le représentant de l’Union Européenne en Guinée, la Nouvelle Génération Politique (NGP) est un mouvement politique créé le 4 juillet 2020 dont la vocation est le renouvellement des valeurs politiques en vigueur dans notre pays. Il est constitué principalement de jeunes.  Nous participons au débat d’idées et avons l’objectif de devenir un parti politique dûment constitué pour la conquête et l’exercice du pouvoir.  A la présidentielle du 18 octobre 2020, nous avons choisi un des candidats de l’opposition et l’avons préféré aux autres : Monsieur Cellou Dalein Diallo, Président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée.  Nous voulions l’alternance en Guinée. 

Monsieur le représentant de l’Union Européenne, vous êtes témoin de plusieurs faits et observez la situation politique guinéenne. Comme vous le savez depuis quelques temps, la Guinée vit une série de crises et de violences qui ont engendré des pertes en vies humaines et des dégâts matériels considérables. Malheureusement, il existe une crise de confiance entre l’exécutif guinéen et les responsables des principaux partis d’opposition. Malgré la main tendue du Président de la République et ses déclarations d’intention en faveur de l’apaisement, l’opposition guinéenne dont son principal adversaire n’a réservé à ses déclarations aucune réponse favorable.  Cela est une préoccupation. 

Du moment où, les bureaux du siège et du quartier général de l’UFDG sont fermés, une chasse aux sorcières est engagée contre les cadres ou responsables de l’UFDG, pourrait douter sur la sincérité de la main tendue. 

Monsieur le représentant de l’Union Européenne, les contributions de la communauté européenne au développement de la Guinée sont considérables et ne peuvent atteindre les objectifs que vous les assignez que quand la Guinée aura une stabilité politique gage de tout progrès.  Il y a un grand risque que l’instabilité politique en Guinée ne produise des effets dévastateurs pour toute la sous-région et que cela ne conduisent des milliers de Guinéens dont les jeunes à tenter le chemin périlleux de l’immigration clandestine à la quête d’opportunités dans l’un des pays européens.  Cela doit être évité à la Guinée et vos efforts ne doivent pas être vains. 

Monsieur le représentant, nous vous exhortons pour le bien de la Guinée à vous ériger en facilitateur pour amener les principaux acteurs politiques à dialoguer autour de la stabilité politique. Vous avez la légitimité nécessaire pour le faire et les ressources requises. En espérant que vous accorderez une réponse favorable à notre sollicitation, nous vous prions de bien vouloir recevoir l’expression de nos hautes considérations. 

                                                                                              La Présidente de la NGP

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.