Levée du couvre-feu à l’intérieur du pays : les citoyens de Labé aux anges, remercient le chef de L’Etat 

Print Friendly, PDF & Email

C’est dans un décret lu sur les ondes de la télévision nationale vendredi 15 mai 2020 que le chef de L’Etat Alpha Condé a pris la décision de lever le couvre-feu à l’intérieur du pays. A cela s’ajoute, l’autorisation de regroupement des personnes allant jusqu’à 30 en lieu et place de 20. Une décision qui a été saluée par les citoyens de la cité sainte de Karamökö Alpha, qui depuis quelques temps se plaignaient de cette mesure.

Rencontré devant son restaurant sis au quartier Mairie dans le centre-ville, ce citoyen laisse entendre.

” Vraiment je suis content à plus d’un titre. Depuis que cette mesure de couvre-feu a été instauré, nous les détenteurs de restaurant on souffre. Presque nous ne vendons que la nuit, donc certains clients ne venaient plus, et nous aussi on ne préparait que peu et même ça, ça ne finissait pas, et vous savez qu’à la fin du mois ont doit payer la location. Heureusement que le Président a pensé à nous, nous le remercions, c’est comme ça qu’il faut faire » se réjouit Thierno Mamadou Diallo.

Même réjouissance pour Alpha Ibrahim Kanté vendeur de viande à Konkola, dont le commerce était à l’arrêt.

« Depuis plus d’un mois, moi, je ne vendais plus. Je ne vends que la nuit et mes clients presque ne venaient qu’à partir de 22 heures. Vu les pertes qui se sont accumulées j’avais arrêté de vendre. Depuis que j’ai appris le décret du Président, je suis aux anges. Vous avez vu je me prépare à reprendre mon activité. À partir de demain, il y aura de la viande la nuit. Aujourd’hui je suis en train de faire le nettoyage du lieu. Avant, je pouvais vendre jusqu’à deux chèvres par jour. Je vais d’ailleurs faire un communiqué pour informer mes clients de la reprise des activités », dit-il.

Dans la foulée, cet autre citoyen lance un appel au Président de la République.

« C’est dans la zone spéciale de Conakry que cette maladie sévit, c’est une bonne décision de lever le couvre-feu à l’intérieur du pays. Mais je demande au gouvernement, vu la montée en flèche des cas positifs et décès dans le pays d’être très vigilant, de ne pas céder aux tentations. Il est le père de la nation, si ça continue comme ça je lui demanderai de rétablir le couvre-feu. Surtout certaines personnes prennent à la légère cette maladie » affirme Mountaga Diallo.

Toutefois, il faut noter que l’état d’urgence sanitaire reste maintenu. Les lieux de culte, bar, maquis et boîtes de nuit resteront fermés au moins pour un mois.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé 

620 44 25 83

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!