L’ex-directrice générale de la SBG porte plainte et réclame 250.000 USD à la société

Print Friendly, PDF & Email

Mme Marlyatou Baldé, ex-directrice générale de la Société des Bauxites de Guinée (SBG), a esté en justice contre son ancien employeur, en réclamant deux cents cinquante mille dollars (250.000 USD) pour, selon elle, « rupture abusive de contrat », ont indiqué des sources à WESTAF MINING.

L’affaire est aujourd’hui pendante devant le tribunal du Travail qui devrait statuer dans les prochains jours pour trancher.

Selon nos sources, Mme Baldé, engagée en février 2021, a été écartée de la société en Août 2021, suite à des accusations que l’intéressée a vivement rejetées.

Un de ses proches a ironisé en affirmant qu’elle a été licenciée pour « respect du contenu local », 5 jours avant la chute du régime d’Alpha Condé.

L’intéressée parle de « complicité » au niveau du ministère des Mines, sans donner plus de détails.

Un responsable de la SBG a dit à WESTAF MINING que les performances de Mme Baldé n’étaient pas suffisantes pour la garder dans la société à cause des difficultés traversées ces derniers mois.

La même source déplore « les relations difficiles entretenues par l’ex directrice général avec l’ensemble de son entourage, y compris les sous-traitants ».

Diplômée de l’Ecole des Mines de Paris (France) et de l’Institut des Mines de Saint Petersbourg (Russie), titulaire d’un diplôme d’études approfondies (DEA), l’ex- directrice de SBG a également terminé et obtenu un certificat, après un cursus sur la gouvernance minière à l’université d’Oxford (Angleterre).

Au cours de sa carrière, Mme Baldé a travaillé dans des entreprises aussi diverses qu’Ashanti Agem de Mandiana, Société Anglogold Ashanti de Guinée (SAG), BHP Billiton, Randgold, etc.

La SBG est au cœur d’un conflit qui oppose Monaco Resources Group aux Emiratis de Marine Contracting&Infrastructures (MCI), du groupe Ghantoot (http://www.ghantootgroup.com/) qui réclame entre 07 et 17 millions de dollars USD à son partenaire qui était, jusqu’à une période récente, le principal actionnaire de la SBG, via P Pals Holding.

La Société des Bauxite de Guinée S.A. (SBG S.A) est une société de droit guinéen, immatriculée au registre du commerce sous le N° 021.666A/2008.

En 2015, son capital était contrôlé par P Pals Holding (78,5%), SOGICO SARL (18,5%), la SOGUIPAMI ( 3%), mais depuis 2019 elle est en joint-venture avec MCI, du groupe Ghantoot, avec 50% de parts sociales pour les Emiratis, selon MCI.

Westaf Mining

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.