Libération de Mariama Ciré : « nous sommes choqués », dit Me Salifou Béavogui, avocat de Mame Konaté

Dame Mame Konaté n’est pas contente de la liberté (provisoire) accordée, ce vendredi 05 Août, à la blogueuse, Mariama Ciré Camara « MC » qu’elle poursuit par devant le tribunal de première instance de Mafanco pour des faits « d’injures, production, diffusion et mise à disposition des données de nature à troubler l’ordre de sécurité publique ».

L’épouse de l’artiste, Ibro Diabaté l’a fait savoir à Mediaguinee à travers son avocat, Me Salifou Béavogui. 

« Nous avons appris à travers les réseaux sociaux que madame Mariama Ciré Camara aurait été remise en liberté. En ma qualité d’avocat de la partie civile, madame Mame Konaté, cette libération nous choque. Parce qu’ à l’audience d’hier, le dossier a été renvoyé au 06 octobre prochain après les vacances judiciaires avec maintien en détention de la prévenue qui est poursuivie pour des faits graves notamment: les injures publiques par voie de cybercriminalité. Et des infractions dont les peines sont très sévères. Donc, pour nous, elle devrait rester en détention jusqu’à ce que le tribunal se prononce sur sa culpabilité. Nous ignorons en tant que partie civile totalement les conditions et circonstances qui ont conduit à sa remise en liberté. Rien ne nous a été signifié. Et en tant que victime ayant souffert dans notre chair et dans notre âme des agissements gravissimes et répressifs de cette prévenue, nous devrions être informés de toute décision qui tentait d’aller dans le sens de sa remise en liberté », a déclaré Me Salifou Béavogui. 

Par ailleurs, l’avocat d’insister: « nous souhaitons que Mariama Ciré ne quitte pas le pays et qu’elle soit effectivement représentée à l’audience du 06 octobre en chair et en os ».

Elisa Camara 

+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.