Libération de Mohamed Touré du PDG-RDA : la campagne de levée de fonds sera lancée ce 25 août

Print Friendly, PDF & Email

A l’occasion d’un point de presse hier lundi 23 août au siège du parti PDG-RDA sis à Landreah, dans la commune de Dixinn, l’honorable Oyé Béavogui, secrétaire général par intérim du parti a de nouveau abordé le sujet de la collecte de fonds pour la libération du camarade Secrétaire Général Mohamed Touré et son épouse Denise Cross Touré. Emprisonné depuis deux ans aux États-Unis, le couple Touré avait été condamné à une peine de 7 ans de prison assortie de 3 ans de libération conditionnelle et au paiement d’une amende de 289 000 dollars. Pour les faire libérer, le parti envisage de lancer une campagne de levée de fonds à partir de ce 25 août 2021, une date très symbolique selon l’Honorable Oyé Béavogui.

« Ce 25 août pour nous est une date très symbolique qui aura un double sens. Le premier sens, il s’agit du 25 août 1958 où le président Ahmed Sékou Touré a eu à clamer haut et fort que nous préférons la liberté dans la pauvreté à l’opulence dans l’esclavage. Un discours qui a donc scellé le destin de la Guinée. Pour nous, c’est une date symbolique, raison pour laquelle nous avons voulu lancer cette campagne de levée de fonds afin de pouvoir rendre la monnaie au président Ahmed Sékou Touré. Car c’est quelqu’un qui s’est battu et qui n’a pas pensé à sa famille, c’est quelqu’un qui s’est battu et qui n’a pas pensé simplement à son parti, c’est quelqu’un qui s’est battu et a pensé à la Guinée. Il a pensé à la Guinée, il a pensé à l’Afrique tout entière », rappelle-t-il.

Le PDG-RDA par la voix de son secrétaire général par intérim s’engage à mobiliser 300 000 dollars, y compris les honoraires des avocats du couple Touré. Pour l’honorable, c’est plus par devoir de solidarité, de loyauté et de fidélité au Camarade Mohamed Touré et à son Feu père, le Président Ahmed Sékou Touré.

« Nous étant responsable du parti par devoir de solidarité, par devoir de fidélité et de loyauté à notre secrétaire général, nous ne pouvons pas croiser nos bras.  Nous avons donc décidé de prendre nos responsabilités afin de lancer cette campagne de levée de fonds en nous adressant au peuple de Guinée, à cette partie sainte de la nation, à ce glorieux peuple de Guinée pour qu’ensemble comme ce 25 août 1958, pour qu’ensemble comme le 28 septembre 1958, pour qu’ensemble comme le 2 octobre et le 22 novembre 1958 nous nous donnions les mains et que nous puissions rendre gloire au Président Ahmed Sékou Touré. Ce n’est pas une question d’argent,  ce n’est  pas une question d’aspect financier. Pour nous, c’est une question de dignité, pour nous c’est une question de loyauté, pour nous c’est une question de fidélité », a-t-il estimé.

Afin d’atteindre son objectif, Oyé Béavogui sollicite la forte mobilisation du peuple de Guinée et invite chaque citoyen à payer ne serait-ce qu’un dollar, soit environ 10.000 francs guinéens pour réunir les 300 000 dollars.

« Le peuple de Guinée doit se mobiliser pour qu’ensemble nous puissions vraiment rendre honneur au Président Ahmed Sékou Touré. Et pour nous, rendre honneur au Président Ahmed Sékou Touré, c’est agir conséquemment pour que son fils puisse être libre. En payant chacun, même si ne serait-ce qu’1 dollar par Guinéen, 300.000 guinéens en 48 heures, nous pourrons mobiliser ces fonds. Et très clairement, ça va être avec une transparence jamais vue. Ces montants vont être collectés d’abord à partir de comptes qui seront rendus publics à partir du mercredi 25 août et aussi le compte du parti qui est logé à Ecobank Guinée, mais aussi d’autres plateformes Orange money et Mobile money qui seront mises à la disposition du public à partir du mercredi 25 août pour que les contributions puissent commencer. Et nous remercions tous ceux qui ont eu la volonté aux États-Unis, en Europe, en Afrique et en Guinée ici de payer déjà ce montant. Cela nous va droit au cœur», dira-t-il.

 Maciré Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.