Libération des détenus politiques : l’UFR interpelle Alpha Condé

Print Friendly, PDF & Email

En assemblée générale ce samedi, 30 janvier, les responsables de l’Union des Forces Républicaines (UFR) de Sidya Touré ont appelé le président Alpha Condé à libérer les leaders politiques pour que le pays aille de l’avant.

A l’absence du président du parti Sidya Touré, c’est Ibrahima Bangoura qui a présidé la rencontre. Dans son allocution de circonstance, il a évoqué l’ouverture d’un dialogue politique franc qui, selon lui, regroupera toutes les composantes sociales du pays en vue de sortir le pays dans cette crise.  Toute fois, dira-t-il, l’union des forces républicaines se dit être le premier à demander au gouvernement d’ouvrir un cadre de dialogue.

« Après des élections qu’on a connues, le pays a été bloqué, les leaders politiques sont en prison. On ne peut pas rester dans un pays comme cela qui se dit démocratique. Il faudrait d’abord que les leaders politiques qui sont en prison soient relâchés et qu’on ouvre un dialogue auquel toutes les composantes sociales du pays vont participer. C’est ce que l’UFR a demandé, nous avons dit qu’on ne peut pas exclure de la gestion du pays une grande composante de la société que sont les partis politiques de l’opposition. Aujourd’hui, vous savez ceux qui gouvernent le pays, c’est une moitié et toute cette grande moitié reste en bas de la gouvernance de ce pays », dira-t-il entre autres.

Parlant de la cacophonie qui règne actuellement au sein du parti présidentiel (RPG Arc-en-ciel), Ibrahima Bangoura dit que leur formation politique (UFR) ne se mêle pas de ça.

Rachidatou Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.